Page d’accueilli   » LA GÉOGRAPHIE    » Le territoire géographique-historique   

Le territoire géographique-historique

  


 

En parlant de la territoire historique-géographique dans son roman “Histoire de Karabakh” (1847), le vizir du khan du Karabakh Mirza Jamal Javanchir (1773-1853) écrit : " D’après les vieux livres d’histoires, les frontières de la province du Karabakh sont ceux ci : Au sud se trouve la rivière Araz du pont Khudafarin jusqu’au pont Sinig. Aujourd’hui le pont Sinig se trouve entre Gazakh, Chamchaddin et Damirtchi-Hasanli et les fonctionnaires russes l’appellent comme le pont rouge. A l’est se trouve la rivière Kur qui se lie à la rivière Araz dans le village Javad et vont se couler à la mer Caspienne. Au nord,la frontière Elizavetpol du Karabakh jusqu’à la rivière Kur est la rivière Goran et la rivière Kur passe de plusieurs lieux et se lie à la rivière Araz. A l’ouest se trouvent des hautes montagnes du Karabakh qui s’appellent Kuchbek,Salvarti et Erikli." Pendant la première partie de l’occupation et de la colonisation de la Russie, la territoire et les frontières du Karabakh étaient comme ceci car :
1) Ce facteur est écrit par un homme d ‘état qui s’occupe de l’administration du Karabakh
2) Ce facteur est argumenté non seulement avec de l’expérience,mais aussi avec des sources
Ce n’est pas au hasard que Mirza Jalil s’appuye sur des vieux livres d’histoire pour montrer la verité de sa position. Ces facteurs prouvent que Karabakh était une territoire historique d’Azerbaidjan depuis très longtemps.




Lu: 4053