Page d’accueilli   » LA GÉNOCIDE ‘’KHOJALI’’    » La terrible crime du 20ème siècle   

La terrible crime du 20ème siècle

  



Crime international signifie les actes dont le contenu juridique est déterminé par les normes internationaux juridiques et  lesquels violent brutalement les droits et les intérêts juridiques des différents pays et les droits humanitaires internationaux et lesquels s’opposent au droit international. Les catégories de « crime internationale» et « crime en caractère international» sont distingués à la science de droit international. 
Crime de génocide est appartient à la catégorie de crime internationale. Les contenus principaux des mêmes crimes ont été exprimés à la charte de Tribunaux Militaires Internationaux (Nuremberg et Tokyo) crées après la deuxième guerre mondiale.

Conclusions juridiques internationales de génocide de  Xojalı
Droit international a déterminé les suivants sur la crime de génocide :
1. Le jugement et la punition des personnes réalisant le crime de génocide sont inévitables.
2. Non seulement les exécuteurs de crime de génocide encourissent la responsabilité pénale, mais aussi les cas suivants comme l’attentat pour réaliser le génocide, l’instigation directe et flagrante, la tentative de crime et  la participation au crime, causent responsabilité pénale.  
3. Le principe de juridiction universelle doit être appliqué sur les exécuteurs de crime de génocide.  
4. Les personnes qui s’excluent de l’exécution de l’ordre de réaliser le crime de génocide, ne sont exonérées de la responsabilité.
5. La personne en chef assume la responsabilité pour ne pas prendre des mesures à fin d’opposer au crime de génocide. 
6. La durée de poursuite n’est pas appliquée pour les crimes de génocide.
7. On donne la permission pour l’application de méthode rétroactive pour le crime de génocide.  
8. Les personnes réalisant le crime de génocide doivent être délivré au pays où ils seront punis.  
Les crimes exécutés au cours de conflit de l’Arménie- Azerbaïdjan, Haut Garabagh, ont été signifiés comme le crime international au Code Pénale de la République Azerbaidjanais au même temps. Mais cela n’exclue pas la responsabilité pénale des mêmes personnes. Parce que la disposition sur la nécessité de responsabilités pour les crimes internationales susmentionnées a été adoptée par l’Union Internationale et cette disposition est en vigueur comme un norme coutumière de droit internationale. Pour cela, les bestialités réalisées par rapport aux azerbaidjanais ont été acceptées comme le crime international conforme aux principes adoptés par univers internationale et selon les mêmes actes de crime rien ne peut pas exonérer les exécuteurs de ce crime de la responsabilité. Voila pourquoi  il y a une base juridique pour la demande et le jugement des personnes réalisant le crime international au cours de conflit de l’Arménie- Azerbaïdjan, Haut Garabagh. 
Selon le droit international et local, les actes effectués intentionnellement à fin de détruire les hommes  partiellement et entièrement sur les signes nationaux au cours  de génocide de Xojalı  prouvent que c’est un génocide. Acte de bestialité et de vandalisme des envahisseurs arméniens doivent être apprécié dans les mêmes niveaux de génocides de Khatin et Songmi, lesquelles l’humanité progressiste accepte comme un génocide, et le crime réalisé envers l’humanité doit être puni honnêtement. 
Ilham Aliyev, le résident azerbaidjanais, a attiré l’attention des pays mondiaux sur les crimes sanglantes, actes terreurs, les génocides, destruction de masse des hommes plus de cent milles, les déportation des terres natales effectués par les chauvins arméniens envers la nation d’Azerbaïdjan. Il a dit que le génocide de Xojali, la plus grande tragédie du XXè siècle est la suite de la politique détestable des arméniens envers l’Azerbaïdjan.  De temps en temps, les arméniens ont effectué les génocides tragiques et les assassinats envers les azerbaidjanais au territoire azerbaidjanais. Mais, en falsifiant l’histoire ils veulent le présenter au monde comme la génocide arménienne. Non seulement ils peuvent faire disparaître les crimes sanglants réalisés par eux-mêmes pour longtemps, mais aussi, au contraire ils prétendent avec insolence  qu’ils ont été  soumis au génocide. 



Lu: 6982