Page d’accueilli   » L’HISTOIRE    » Les ‘’Karabakhname’’s   

Les ‘’Karabakhname’’s

  



Pour apprendre l’histoire culturelle,politique et économique du khanat Karabakh qui est historiquement un des territoires anciens d’Azerbaidjan,il y a des informations précieuses dans les romans « Karabakname » de Mirza Adigozel bey, « l’histoire du Karabakh » de Mirza Jamal bey Javanchir Karabagi, « à propos de la situation politique du khanat Karabakh pendant 1747 1805 » d’Ahmed bey Javanchir, « Tarixi safi » de Mirza Yusif Karabagi, « Kitabi tarixi Karabakh » de Mir Mehdi Khazani, « les pouvoirs des khans Panah et Ibrahimkhalil et les évènements de ce moment » de Rzagulu bey fils de Mirza Jalil, « Tarixi cedidi Karabakh » de Mirza Rahim Fena, « les évènements du Karabakh » de M. Baharli, « l’histoire de la ville Chucha » de Hasan Ikhfa Alizade, « les anciennes qualités du Karabakh » de Hasanali khan Garadagi et « Gulustani Irem » d’Abbasgulu Aga Bakikhanov.
Les “Karabakhname”s se répètent car ils reflètenet les évènements du meme moment historique et ont un caractère chronique. Ils ne peuvent pas etre autrement. Grace à l’analyse attentive de ces chroniques,on voit que la création du khanat Karabakh comme tous les autres khanat azerbaidjanais est un des résultats de procéssus social économique et social politique. Les savants historiens n’ont pas fait attentions aux “Karabakhname”s car il n’ont pas été publié pendant très longtemps. En faisant attention à ces annales historiques on voit qu’il y a des informations précieuses à propos d’éclaircir objecitvement les procéssus sociaux politiques du Sud Caucase,l’Asie,de tout l’Azerbaidjan et du Karabakh pendant 18ème et au début du 19ème siècle. L’analyse des sources prouvent encore que le khanat Karabakh est né comme un état féodal d’Azerbaidjan et c’est ainsi qu’il est entré à l’intérieur de l’empire Russe. Le khan du Karabakh Ibrahimkhalil khan Javanchir a signé avec Sisianov le traité du Kurekcay datant du 14 mai 1805. Les auteurs des annales donnent beaucoup d’informations à propos de la géographie historique du Karabakh,des évènements politiques qui ont lieu à l’intérieur et à l ‘extérieur du Karabakh ainsi que les temples historiques et les villes créés au moment du Panahali khan et Ibrahimkhalil khan. Ces informations donnent la possibilité de créer le paysage objectif des procéssus historiques qui ont eu lieu à ces territoires pendant la deuxième moitié du 18ème siècle et d’éclaircir l’histoire,l’économie et la mode de vie de notre peuple.

Il faut prendre en considération que Mirza Adigozel bey et Mirza Jamal bey Javanchir Garabagi ont écrit leurs annales avec la demandes des stratèges de l’Empire russe étant au Sud Caucase. Les deux historiens ont travaillé dans l’administration d’état de l’empire russe. Pendant les moments liés à la politique de la Russie,ce moment exige de faire attention aux informations de ces sources précieuses et de tirer au clair la verité.
Le “Karabakhname”de Mirza Adigozel bey se différencie grace à son contenu historique. L’histoire du Karabakh de Mirza Jamal Javanchir Garabagi est riche en comparaison des autres annales. L’auteur décrit les évènements chronologiques historiquement et les périodes du Panahali khan et Ibrahimkhalil khan. Dans son roman Mirza Jamal bey Javanchir montre la situation social économique,l’agriculture,les plantes cultivées,les fortunes des khans et de leur proches,leur gains, leur dépenses et leur forces militaires. Malgré les aspects restreint de cette période,l’annale de Mirza Jamal possède des supériorités en comparaison d’autres “Karabakhname”s.

Le roman Tarixi safi de Mirza Yusif Garabagi ne se différencie pas énormément des autres annales. Il répète les évènements historiques indiqués par Mirza Adigozel bey et Mirza Jamal Javanchir. Le seul aspect différent du roman de l’auteur,c’est qu’il fait beaucoup d’attention au nationalisme arménien. C’est pourquoi il faut s’approcher de facon critique au roman de Mirza Yusif Garabagi.
Le roman « à propos de la situation politique du khanat Karabakh pendant 1747 1805 » d’Ahmed bey Javanchir a une place importantes parmi les autres annales. Il faut remarquer qu’en parlant de son roman, Ahmed bey Javanchir disait les sources que j’ai utilisé sont les romans de Mirza Adigozel bey,Mirza Jamal et d’autres. Un des aspects différent du roman d’Ahmed bey Javanchir est qu’il avait fait attention au traité de Kurekcay. Dans le roman d’Ahmed bey,la cupidité contre Ibrahimkhalil khan se montre clairement. L’auteur essaye de donner raison à Mouhammed bey Javanchie sans aucun motif.
Le roman « Kitabi tarixi Karabakh » de Mir Mehdi Khazani est un peu difficile à cause de sa langue et style mais est très important au point de vue historique. Dans son roman il a donné beaucoup de place aux problèmes à propos de la culture du Karabakh. Cela est une source très importante pour créer le paysage de la culture azerbaidjanaise au début du 19ème siècle.
Le roman , « les pouvoirs des khans Panah et Ibrahimkhalil et les évènements de ce moment » de Rzagulu bey fils de Mirza Jalil est consisté de petits résumés du roman de son père. Mais il y a certains matériaux supplémentaires dans le roman de Rzagulu bey qui peuvent etre utile pour décrire l’histoire de cette période.
Il est impossible d’avoir une idée concrète sur le roman « Tarixi cedidi Karabakh » de Mirza Rahim Fena car on n’a pas obtenu ses certaines parties. On dirait que dans ce roman aussi l’auteur répète les autres annales écrites avant lui. L’annale de Mirza Rahim Fena possède quelques caractèristiques de décrire l’histoire du Karabakh d’ une facon efficace. Les informations indiquées dans ce roman sont très importantes au point de vue de comprendre l’atmosphère social politique de cette période.

« Les évènements du Karabakh » de M. Baharli est une des annales consacrée à l’histoire du khanat Karabakh. Dans son roman l’auteur donne plus de place à l’etnographie,habitudes,personnalités historiques,monuments d’architecture que l’histoire du Karabakh. Cela est une source très précieuse dans la condition de l’insuffisance des sources à propos de l’histoire de la culture azerbaidjanaise et particulièrement celle du Moyen Age.
Hasan Ikhfa Alizade avait écrit le roman « l’histoire de la ville Chucha ». Dans son roman il a suivi les évènements qui ont eu lieu depuis qu’on a posé les fondements de Chucha,centre du khanat Karabakh et a traduit les inscriptions écrites sur les mosquées.

Le roman « les anciennes qualités du Karabakh » de Hasanali khan Garadagi est une des annales consacré à l’histoire du Karabakh. Ce roman est incomplet et incorrect. Dans son roman l’auteur donne qulques informations sur les temples historiques du Karabakh.
Dans son roman « Gulustani Irem » Abbasgulu Aga Bakikhanov avait réuni beaucoup d’information historiques à propos de l’histoire du Karabakh. Beaucoup d’information réuni à propos de géographie et l’etnographie historique du Karabakh ont été systématisé au cinquième chapitre d’une facon intéressante et lisible.
A.A.Bakikhanov indique que malgré les guerres pendant les périodes des khanats qui étaient des états indépendants,il y a eu beaucoup de progrès dans la direction du développement de la puissance productive,la division de notre territoire entre les Romanovs et Gajarrs au début du 19ème siècle a donné des coups graves à l’Azerbaidjan,à sa vie sociale économique,sociale politique et la base d’un des plus grands malheurs avec l’aide du colonalisme russe.
Dans les “Karabakhname”s on ne parle pas d’élèment russe. Car l’élèment russe est venu à Karabakh avec l’aide du colonalisme russe au début du 19ème siècle et la base des jeux qu’ils ont joué avec notre peuple dans ces 15 20 dernières années a été mise pendant cette période avec le déplacement des arméniens en Azerbaidjan ainsi qu’au Karabakh au début du 19ème siècle.



Lu: 4956