Page d’accueilli   » L’HISTOIRE    » Karabakh pendant la période de la République d’AzerbaÏdjan   

Karabakh pendant la période de la République d’AzerbaÏdjan

  


 

Après la captivité russe qui continuait l’environ 120 an, la population azerbaidjanais a fondé un nouvel Etat indépendant en Azerbaïdjan du nord le 28 Mai 1918. Dans la déclaration de l’indépendance, la République populaire d’Azerbaïdjan a déclaré qu’Il est l’héritier en droit des territoires de l’Azerbaïdjan du nord occupés par la Russie en basant sur le traité de Gulistan (1813) et de Türkmençay (1828). On dit comme suivant à l’article I de la déclaration de l’indépendance: “ A partir d’aujourd’hui, la population Azerbaïdjan a des droits souverains, l’Azerbaïdjan se formant des Causasses de l’est et du sud est un Etat totalement indépendant ”.

La République populaire d’Azerbaïdjan a essayé de fonder sa propre pouvoir politique sur les territoires entières historiques du Karabagh étant une partie intégrante de l’Azerbaïdjan. Pendant cette période, la République d’Arménie qui a été récemment fondé a apporté des revendications sur le Karabagh n’ayant aucune base. Lors des réunions réalisées le 18 Novembre 1918 à Istanbul avec le Ministre des affaires étrangères de l’Etat ottomane, le Président de l’Assemblée de la République populaire d’Azerbaïdjan a précisé que: “La question du Karabagh créé par les arméniens n’est pas une question non seulement sur les 5 ou 10 villages mais aussi sur 4 régions - Şuşa, Cavanşir, Cebrail et Zengezur. Il est impossible de parler la majorité absolue des arméniens sur le territoire du Khanat, en plus Ils ne sont pas la population locale de la région. Ils ont immigré de la Turquie à cette région après la guerre avec la Russie. Enfin, les arméniens n’habitent pas collectivement au Karabagh, Ils ont installé d’une manière mélangée avec les musulmans. D’ailleurs, nous sommes pour la solution en paix de la question”.

Les arméniens ont continué de réaliser ses génocides qu’ils ont antérieurement commencé pour obtenir le Karabagh pendant la période de la République populaire d’Azerbaïdjan. En prenant en considération cette question, le gouvernement d’Azerbaïdjan a fondé la Préfecture général du Karabagh contenant les villes comme Şuşa, Cavanşir, Cebrail et Zengezur au mois de janvier 1919. H. Sultanov a été nommé comme le préfet général du Karabagh. Même si le ministre des affaires étrangères de la République d’Arménie S. Tigranyan a rejeté à la fondation de la préfecture générale, la République populaire d’Azerbaïdjan n’a pas accepté ses objections et on a montré que ces territoires sont une partie intégrante de l’Azerbaïdjan.
Le Préfet général du Karabagh a du vivre sous les effets des relations tendues avec les anglais et ensuite avec les américains en accompagnement des réclamations du sol des arméniens. Mais, les arméniens n’ont pas permis de la formation d’une paix sur les territoires de la Préfecture générale du Karabagh. A la fin de l’année 1919 et à l’été de l’année 1920, les gangs de bandits arméniens-dachnaks ont réalisé les attaques et les génocides de masse contre la population civile azerbaidjanaise habitant à Zengezur.
Les arméniens ont créé les problèmes à la sous-préfecture de Cavanşir et réalisé les attaques contre les villages de montagne de la sous-préfecture. Les gangs de bandits arméniens ont organisé plusieurs activités de violace contre la population musulmane de la partie plate aux mois du printemps et d’été de l’année 1918.

Les armées arméniennes ont aussi organisé les attaques contre la population civile azerbaidjanaise à Cavanşir étant une partie du Karabagh. Les arméniens ont attaqué aux villages de la sous-préfecture de Cebrail dans lesquels les azerbaidjanais ont habité au mois de décembre 1918 et ces attaques ont obtenu d’un caractère destructif au début de l’année 1919.
Les barbaries des arméniens à la ville de Şuşa étant le centre politique du Karabagh et de la sous-préfecture de Şuşa ont augmenté à un niveau terrible.
Pendant la période de la République populaire d’Azerbaïdjan, l’attaque la plus terrifiante des attaques arméniens à été réalisé à la ville de Şuşa le 22 Mars 1920 à la journée du Fête du Nevruz de la population azerbaidjanaise. Cet événement séparatif a été organisé par la demande des bolcheviques qui ont été en train d’occuper l’Azerbaïdjan. Même si les attaques des arméniens ont été arrêté dans les plusieurs lieux pendant cette période, Ils ont obtenu le château d’Askeran. A la suite des mesures militaires et politiques, la République populaire d’Azerbaïdjan a obtenu ses droits souverains au Karabagh. Mais les génocides et les activités séparatives des arméniens qui ont trahi à l’Etat dans lequel ils ont habité étaient un coup sévère pour la protection des frontières du nord du pays pendant l’occupation des soviétiques au mois d’avril 1920 et a augmenté l’effondrement de la République populaire d’Azerbaïdjan – de l’Etat indépendant d’Azerbaïdjan.



Lu: 4865