Page d’accueilli   » LES CONTRATS    » Le conflit Kurekcay   

Le conflit Kurekcay

  


Le traité signé le 14 Mai 1805 par le Khanat de Karabagh Ibrahim Khan et l’Empire russe montre clairement que l’Empire a occupé seulement les territoires de l’Azerbaïdjan, les arméniens ont été amenés de la Turquie et l’Iran après les immigrations. Il y a aucune marque qui montre que les propriétés arméniennes au Karabagh ont passé sous le contre de la Russie.

AU NOM DU GRAND DIEU
Nous, c’est-à-dire Ibrahim Khan d’origine de Şuşa et de Karabagh et Knez Pavel Sisianov, le Commandant des armées russes et l’inspecteur du Caucase avons déterminé les conditions indiqués comme suivants, pris la décision et signé sous les autorités et le permis donné par le Grand Empereur Aleksandr Pavloviç, par l’aide du Dieu, avec la famille, le pays et toutes les générations d’Ibrahim Khan d’origine de Şuşa et de Karabagh.

ARTICLE I
A mon propre nom et au nom de mes héritiers et princes, Ibrahim Khan d’origine de Şuşa et de Karabagh refuse comme éternelle de se trouver sous la souveraineté d’un Etat ou, même si on se trouve sous le nom d’un Etat, de refuse toutes les dépenses. Je déclare avant le monde entier que je ne connais pas une souveraineté sauf celle du Grand Empereur de la Russie, ses héritiers et ses princes. Je suis son esclave fidele. Je vous jure sur le Saint Coran.

ARTICLE II
Le Grand Empereur accepte cette promesse sincère du grand Khan et donne les paroles de l’Empire. Le Grand Empereur promet qu’il va toujours assurer la sécurité et commisération pour sa population fidele et qu’il va prendre sous le garanti de l’intégrité du pays pour le Khan et ses héritiers.

ARTICLE III
Le Grand Khan, Ibrahim Khan promet avec une cérémonie qu’il reconnait la souveraineté de la Russie sur son Etat et ses héritiers aussi que son population après qu’il ait obtenu le certificat d’autorisation se disposant du brevet de l’Empire confirmé par le cachet d’Etat à propos de l’existence par le juriste suprême de la Géorgie. Il accepte la souveraineté de l’Empire de la Russie et ses héritiers. Le droit d’administrer le Khanat passe par héritage à son grand garçon et à ses générations futures. La forme du serment est enregistrée au traité. Cette cérémonie sera réalisée par la participation du General Knez Sisianov qui a signé ce traité et parla participation du juriste suprême de la Géorgie.

ARTICLE IV
Afin de préciser la bonne volonté de notre approche sur la reconnaissance de la souveraineté de l’Empire russe pour notre population, Ibrahim Khan d’origine de Şuşa et de Karabagh promet que je vais demander le permis et les envoyer au juriste suprême de la Géorgie en cas de la présence d’une lettre ou des représentants pour fonder les relations et que je vais donner des informations pour ceux qui ont une valeur faible à la personne nommé par le juriste suprême de la Géorgie.

ARTICLE V
En acceptant volontairement la reconnaissance de sa souveraineté sur le pays d’Ibrahim Khan d’originaire de Şuşa et de Karabagh, le grand Empereur donne ses promesses pour soi-même et ses héritiers que: 1) Il va considérer la population de l’Iran comme sa propre population en ne pas séparant les droits du pays avec les habitants de l’Empire russe. 2) Il va s’assurer la continuation de la domination d’Ibrahim Khan et les héritiers venant de sa famille sur le Khanat de Karabagh. 3) Les revenus rassemblés dans le pays, les sujets de la domination sur l’administration intérieure, les affaires sur le tribunal seront sous le contrôle du Khan. 4) Afin de s’assurer la protection du Khan et de sa famille, on va installer armée russe de 500 personnes au château de Şuşa avec ses sièges et les officiers ayant les hauts grades. Pour la défense grave, le juriste suprême de la Géorgie renforcera cette armée selon l’environnement et les conditions et défendra le pays du Khan comme un pays appartenant à l’Empire russe.

ARTICLE VI
Ibrahim Khan d’origine de Şuşa et de Karabagh promet comme un marque de son désir pour être la population fidele de l’Empire russe que: 1) Je vais fournir le blé et le mais nécessaire pour l’armée conformément au demande du juriste suprême de la Géorgie. Parce qu’il est impossible ou très difficile de les amener de la région d’Ielizavetpol. 2) Pour l’installation des armées au château de Şuşa, je vais fournir tous les bois nécessaires et je vais séparer les maisons que le Commandant en chef de l’armée a aimé. 3) Je vais arranger la route à partir du château de Şuşa vers la région d’Ielizavetpol et je vais fournir tous les moyens pour la bonne circulation. 4) Si le gouvernement veut arranger la route pour aller du château de Şuşa à Cavad, je vais fournir tous les personnels nécessaires conformément à la demande du gouvernement.

ARTICLE VII
Le Grand Empereur de la Russie a remporté le drapeau sur lequel il se trouve une armoire de l’Empire russe pour le Khan et ses héritiers. Le Khan et ses héritiers doivent le garder et ramener le drapeau en cas de la guerre comme le symbole de la souveraineté et d Khanat.

ARTICLE VIII
Ibrahim Khan d’origine de Şuşa et du Karabagh accepté mon engagement de donner une taxe de 8000 de chevron pour le trésor de l’Empereur se trouvant à Tbilissi par le permis du Grand Empereur. Le taux sera payé deux fois, c’est-à-dire le premier février et le premier septembre. Le traité commence par le paiement de 4000 de crevons à la suite de la confirmation de l’Empereur. Autrement, non seulement je vais promettre conformément aux traditions asiatiques mais aussi je vais donner Şükrüllah, le deuxième fils de mon grand fils nommé Muhammed Hasan Ağa pour l’installation à Tbilissi.

ARTICLE IX
Le Grand Empereur va donner, chaque jour, 10 manat en argent avec la devise de la Russie afin de s’assurer la vie de grand-enfant du Khan qui va habiter à Tbilissi.
ARTICLE X
Ce traite est comme éternelle et à partir d’aujourd’hui, il est impossible de faire une modification sur le traite.

ARTICLE XI
La confirmation de ce document avec le cachet d’Etat par le Grand Empereur sera réalisée plus tôt dans les six mois. Les représentants dont les signatures sont comme suivantes ont cacheté la traite le 14 Mai 1805 (selon le calendrier islamique, au mois de “Sefer” de l’année 1220) au camp de la région d’Ielizavetpol se trouvant à coté de la rivière de Kürek en signant les articles.
SIGNATAIRES:
Représentant et Commandant en chef en Géorgie, Nikolay Rtişşev

D’Iran Représentant du Grand Etat, Mirza Ebül Hasan Han



Lu: 5797