Page d’accueilli   » Conflit \"Haut-Karabakh\"    » Le processus de négociations    » Les négociations de 2001   

Les négociations de 2001

  


Une réunion entre le président azerbaïdjanais Heydar Aliyev et le président arménien Robert Kocharian s’est tenue à Paris le 26 janvier 2001 avec la médiation de Jacques Chirac. Les parties se sont entendues de poursuivre les négociations. Il a été annoncé que les prochaines négociations seront tenues au mois de mars. Le 22 février 2001, le Ministère des Affaires Etrangères d’Azerbaïdjan a fait pour la première fois un large débat public à la presse sur les 3 plans de règlement (« Solution globale », « Solution progressive » , « Etat commun ») proposé officiellement par le groupe de Minsk de l’OSCE en 1997-1998 à propos du règlement du conflit de Haut-Karabakh. Et il a été clair que l’Arménie avait refusé deux de ces plans de règlement. Pendant le 4-7 avril 2001, le plus long cycle de négociations entre les présidents azerbaïdjanais et arménien dans l’histoire du règlement du Karabakh s’est réalisé à Ki Vest (Etats-Unis). Toutefois, les négociations d’une durée de 4 jours ont pris fin sans résultat. Les médiateurs ont déclaré que les prochaines négociations seront tenues au mois de juin à Genève (Suisse). Le 9 avril 2001, après l’achèvement des négociations à Ki Vest (Floride), les présidents azerbaïdjanais et arménien venus à Wachington ont rencontré séparemment le président américain George Bush. Le chef des Etats-Unis a déclaré que la médiation continuera afin d’obtenir la paix dans le confit du Haut-Karabakh. 

Le 18 mai 2001, les coprésidents du groupe de Minsk Kavano Kerri (Etats-Unis), Nicolas Gribkov (Russie), Philippe de Suremen (France) venus à Bakou ont eu des entretiens avec le président azerbaïdjanais Heydar Aliyev. Les médiateurs qui se sont présentés devant la presse après la réunion, ont indiqué que les discussions sont passés dans une atmoshphère intense. Pourtant, les coprésidents ont déclaré que la réunion prévue des présidents azerbaïdjanais et arménien à Genève ne se réalisera pas pour l’insant. Seulement un ans plus tard (juin 2002), il a été partiellement précisé que pendant les négociations Paris (mars 2001) et Ki Vest (avril 2001) la partie arménienne avait donné son accord à « l’échange de corridor » ( ‘’Le corridor Lachin’’ entre l’Arménie et le Haut-Karabakh et ‘’le corridor Mehri’’ entre Nakchévan et la partie restante de l’Azerbaïdjan) dans le règlement de Karabakh, mais après elle s’est reculée. La réunion trilatérale des présidents d’Azerbaïdjan, de l’Arménie et de la Russie s’est réalisée dans le cadre du sommet des chefs d’états de CEI tenu à Minsk (Bélarus), le premier juin 2001. Dans la réunion, le président azerbaïdjanais a indiqué que Bakou n’utilise pas encore la langue militaire, mais cela ne restera pas toujours tel. Il a déclaré que la majorité de la population azerbaïdjanaise ne croit plus aux négociations de paix et qu’il est pour de libérer les territoires occupés par la voie militaire. 



Lu: 870