Page d’accueilli   » L’ARCHITECTURE    » A propos de l’architecture du Karabakh    » XVIIIème et XIXème siecles  

XVIIIème et XIXème siecles

  


L’architecture du Karabagh a développé sur la base des principes de la composition des bâtiments prenant une place importante à la structure architecturale des lieux d’habitation et des traditions de l’architecture européenne aux XVIIIème et XIXème siecles. Les formes architecturales traditionnelles se forment la base de la structure de la composition des maitres du Karabagh.  
La période du Khanat de Karabagh était une nouvelle étape pour le développement de l’architecture du XVIIIème siècle. Pendant les années de la souveraineté de Penah Han et son fils Ibrahim Han, on a réalisé les grands travaux de construction et de l’architecture au Karabagh. Afin de se protéger de l’attaque militaire continuelle, Penah Han a fait construire les châteaux magnifiques de défense par l’aide des architectes et travailleurs. 
Il se trouve des informations intéressantes sur la construction de ces châteaux dans l’œuvre nommée “l’histoire du Karabagh” écrite par Mirze Cemal Cavanşirin étant le vizir à cotes des Khans du Karabagh pendant cette période. On a construit le château de Bayart à la sous-préfecture de Kebirli du Karabagh dans les années 1747-1748. On a aussi construit le château de Şahbulaq en grand style appartenant au château de Terneküasr dans les années 1751-1752. On a construit le château d’Esgeran ayant deux structures aux cotés gauches et droites de la rivière de Qarqarçayın. La grande muraille connue par le nom “le château d’Esgeran” a été construite par Penahali Han aux frontières de l’est de son propre Khanat au XVIIIème siècle. La grande muraille de Derbent était la porte du nord de Şirvan et la grande muraille d’Esgeran était la porte de l’est du Khanat de Karabagh. Penah Han a voulu construire un grand château, dont l’occupation était très difficile, sur le sommet de la montagne afin de se protéger des attaques militaires étrangers et ainsi les ennemis les plus dangereux n’ont pas occupé le château. En conséquence, on a construit le château de Şuşa sur le somment d’une haute montagne dans les années 1756-1757. Le château a devenu un des lieux magnifique pour la défense de la période. La ville de Şuşa était la capitale du Khanat de Karabagh à partir de l’année 1757 à l’année 1822.
Au XIXème siècle, l’architecture du Karabagh a été représentée par les bâtiments religieux et culturels. Pendant cette période, sauf les maisons, le bâtiment le plus caractéristique est les bâtiments commerciaux. La majorité de ces monuments a été utilisée comme tant les établissements commerciaux que les ateliers du travail. Le nombre des ateliers commerciaux à Şuşa sont des exemples les plus défaillants pour ces types de bâtiments. 
On a construit les grands bâtiments religieux commémoratifs au premier moitie du XIXème siècle au Karabagh. Pendant cette période, on a fondé les écoles architecturales ayant les caractéristiques locales qui gardent les anciennes traditions de l’Azerbaïdjan. Les caractéristiques des murs extérieurs de la mosquée ont joué un rôle important pour distinguer l’école architecturale de Gence-Karabagh avec les autres régions de l’Azerbaïdjan. 
L’architecture de l’Europe ne s’est pas répandue dans la région du Karabagh ayant des traditions architecturales et étant riche en monuments architecturaux nationaux et Ils ont perdu entre les styles locaux. Au milieu du XIXème siècle, on a formé une école architecturale au Karabagh et Kerbelayı Sefihan Qarabaği a devenu son représentant célèbre. Kərbəlayi Sefihan Berdede étant fidele aux traditions locales et aux principes aussi que aux méthodes de l’architecture a reconstruit le complexe d’İmamzade (1868) et construit les bâtiments comme la mosquée à Ağdam(1868-70), le basse mosquée à Şuşa (1874-75), la haute mosquée ou la mosquée de Cuma (1883) et les mosquées pour les quartiers, la mosquée d’Hacı Elekber à la ville de Fuzuli (1890), les mosquées d’Horadiz (1891-1908) et de Koçahmetli (1906) de cette région et les mosquées du village d’ Oddesada Tatar (1870), la mosquée de "Karabağlılar"(1880).
La construction des bâtiments comme les usines, les dépôts, les ports, les ponts et les stations etc. à causé de la formation de l’architecture des établissements de l’industrie et du transport étant un nouveau développement pour le Karabagh. 
Les monuments architecturaux appartenant aux différentes périodes de notre histoire sur les territoires du Karabagh sont des perles précieuses de l’héritage de l’architecture du monde.



Lu: 5921