Page d’accueilli   » L’ARCHITECTURE    » A propos de l’architecture du Karabakh    » Ancienne période  

Ancienne période

  


L’un des territoires de la civilisation humaine est le territoire du Karabagh étant une partie intégrante de l’Azerbaïdjan. Comme la principale raison, on peut dire que la région se dispose d’un climat favorable et tempéré pour l’habitation des hommes. Les résultats des fouilles archéologiques réalisés à la région ont montré que les anciens hommes habitant au Karabagh ont créé un grand nombre des œuvres culturelles pendant l’histoire et Ils sont tous les monuments architecturaux.  

A la suite des recherches archéologiques à la région du Karabagh, on a trouvé un camp des hommes primitifs habitant à la période paléolithique dans la caverne d’Azıh appartenant aux anciens Etats de la civilisation. On a aussi trouvé les ruines des hommes primitifs, les équipements de travail aussi que la base d’un lieu d’habitation construit par les grandes pierres. La construction est probablement un des plus anciens exemples de l’architecture humain. 
Pendant les derniers processus du développement des maisons en type de caverne, on a utilisé la maçonnerie pour les murs cotes et avants et ensuite les murs derrières. Le fait que les murs de maison aient été construit pas la maçonnerie et la culture de la construction par cette maçonnerie ait augmenté a permis la construction des bâtiments sur la terre par la méthode de sondage et de semi-fouille. 
Les bâtiments qui pris ses bases des cavernes artificielles ont été connus dans l’histoire d’architecture par le nom "Karadan" en passant à travers d’un long processus historique. Parce que les territoires de l’Azerbaïdjan se disposent des diverses conditions naturelles – géographiques et d’un climat tempéré, les bâtiments nommés “Karadan” qui y ont été construits avaient des différentes caractéristiques sur l’architecture et la planification en construisant conformément aux conditions locales climatiques. En général, on a gardé les animaux domestiques spécifiques aux hommes dans telles maisons. Selon les informations historiques, les “Karadans” au Karabagh ont été utilisés jusqu’au début du XXème siècle. 
En général, les bâtiments albanais construits sur les territoires de l’Azerbaïdjan pendant la période avant et après l’Islam ont largement contribué au développement de l’architecture. Les bâtiments qui ont été gardé jusqu’à nos jours sont: l’Eglise albanaise au village de Karakend de la sous-préfecture d’Hocavend du Haut-Karabagh (Ière siècle), les 4 temples au village de Sos (IVème siècle) et d’İatsi (V, VII et VIIIème siècle), les églises albanaises au village de Tagaverd (675), de Güneyçartar (1236), les temples albanaise dans les villages comme le village d’Aterk de la sous-préfecture d’Ağdere (Vème siècle), le village de Kolatağ (614), le village de Koçoqot (672, 698), le village de Dostahir (713), de Kasapet (718), de Çaldıran (XIIème siècle) aussi que les villages dans les autres régions du Haut-Karabagh comme Susanlıq (IV-VIème siècle), de Vanq (IXème siècle), de Traxtik (1094), de Tsakuri (1131), de Memmedadzor (1147), de Tuğ (1197), Şuşikend de la sous-préfecture d’Esgeran (905), le village de Çanaqçı (1065 et 1100), le village de Xaçmaç (1100), le village de Xantsk ( 1122), le village de Xındırıstan (1202).
Les études sur les faits historiques ont montré que les tribus turcs et albanais s’occupant de l’agricole, l’artisanat et l’élevage ont habité même dans les années avant jésus à la région du Karabagh. Il se trouve assez d’information dans les sources historiques et les œuvres des auteurs antiques et d’Heredot considéré comme le Père de l’histoire. 
Les territoires du Karabagh ont resté sous l’effet de l’Empire byzantine au début du IVème siècle. La religion chrétienne a été adoptée comme la religion officielle de l’Albanie du Caucase pendant la période où le christianisme a commencé à se répandre sur la région. Pour cette raison, on a construit les temples et les églises en style d’architecture chrétienne dans le pays. Après que les arabes aient occupé l’Albanie du Caucase au VIIème siècle, Ils ont essayé de répandre la religion islamique parmi les tribus albanaise. A la suite des répressions réalisées contre l’occupation arabe, Ils ont pris des mesures et détruit les églises et les temples albanais. Lors de la construction de la centrale hydroélectrique dans les années 1940, les archéologues ont trouvé les ruines des églises albanaises qui ont été détruits à la région. Malgré les oppressions et le processus de suivie, la religion islamique n’a pas été acceptée par la grande majorité de la population. Certaines tribus albanaises surtout ceux qui ont habité sur la partie montagneuse du Karabagh ont resté fidele à la religion chrétienne. Même si certains monuments albanais est considéré comme un peu bizarre par ceux qui n’ont pas des nouvelles sur ces réalises historiques, Ils appartiennent à la culture nationale de notre population. On peut montrer comme exemple les monuments tels que le complexe de monastère d’Hocavend (VI-VIIème siècle), le complexe de monastère d’Ağoğlan à la sous-préfecture de Laçin (IXème siècle), le complexe de monastère d’Amaras (IV-IX-XIIème siècle), le complexe de monastère du temple saint d’Elysee (V-XIVème siècle) etc. Selon les hommes de science qui ont étudié sur les monuments architecturaux de l’Albanie du Caucase pendant des longs ans, ces monuments sont différents que les monuments religieux arméniens par les caractéristiques et les style de la planification architecturales. 
Il se trouve plusieurs monuments appartenant à la période chrétienne sur les territoires du Haut et Bas Karabagh étant une partie de l’Albanie du Caucase. Ces monuments ont été construit tant avant l’adaptation de la religion islamique par l’Azerbaïdjan, c’est-à-dire avant VIIème siècle, que pendant les XIIème et XIIIème siècles – période de la Renaissance. L’une grande partie de ces monuments se trouve aux bords de la rivière de Terter. Le monastère de Saint Yenisey peut être montré comme un exemple. Le nom de ce monastère est directement concerné avec l’histoire de l’Albanie. La tombe du Tsar albanais III Vaçaq se trouvait dans ce monastère mais ensuite le monastère a été détruit par les arméniens et transporté aux différents lieux. 
Un autre monument est le Monastère de Saint Jakob. Celui-ci est un des monastères les plus anciens construits au Karabagh pendant IVème et VIème siecles. Il est largement concerné avec l’histoire albanaise. Un autre monument albanais est appelé comme Hudavenk. En changeant le nom de ce monument, les chercheurs arméniens l’ont appelé comme "Xotovanq". Alors, la base du monument appelé Hudavenk a été jeté à l’Ière siècle. Il a largement contribué à la réunification des régions albanaises. Il se trouve un monastère d’Amares étant un monastère très ancien à cote de ce monument. Tous ces monuments sont des monuments concernés avec l’histoire albanaise. Malheureusement, ces monuments, comme les monuments à Şuşa, sont sous l’occupation des ennemis. 



Lu: 8805