Page d’accueilli   » Instruments De Musique    » Les instruments de souffle    » Balaban   

Balaban

  


Balaban est un des instruments à vent utilisés largement par les orchestres, les Ashiqs et les autres groupes  folkloriques. La signification du nom de cet instrument qui est parfois appelé comme “balaman” est la signification de “küçük ban” liée avec “bala” (petit) et “ban” (la ressemblance de la couleur du son avec le chant du coq. 
Balaban ayant une sonorité douce et triste est utilisé pour accompagner à l’orchestre et le groupe des instruments à vent comme un instrument solo ainsi que le groupe des  Ashiqs. 
Balaban est fabriqué en bois de prune, de noyer, de murier et de poire en taillant par les machines spéciales et en évidant tout intérieur. Il est séché pendant une longue période dans une certaine température après l’application des huiles végétales au-dessus. Il possède  neuf trous : un trou sur la face inférieure et huit trous sur la face supérieure du corps prêts. Pendant l’utilisation, on ferme et ouvre les trous avec les doigts de deux mains. 
On accroche une anche en canne aplati et compacté dans une certaine mesure sur la partie de la tête de cet instrument. Pour cette raison, on appelle cet instrument comme “balaban plat”  dans certains cas. On peut régler l’accord et la hauteur du son grâce à la pince accrochée sur l’anche. 
Afin d’utiliser l’instrument, l’artiste recueil de l’air dans la cavité buccale en prenant une grande inspiration et souffle adroitement de l’air dans l’anche plat qu’il a tenu entre les lèvres. Il peut ainsi obtenir le ton de la voix désiré en agitant ses doigts sur les trous.
Sa longueur est de 280-300 mm, et son diamètre est de 20-22 mm.
Le diapason de Balaban commence de la note “sol” de la petite octave jusqu’à la note “do” de la deuxième octave. Selon la capacité de l’artiste, il est aussi possible d’augmenter le son jusqu’à quelques notes. 





Lu: 5061