Page d’accueilli   » LE CONFLIT À L’OSCE    » OSCE document 24 mars 1992   

OSCE document 24 mars 1992

  


Première Observation Additionnelle de Conseil d’ATEM de la Négociation de Coopération et de Sûreté Européenne  
Helsinki, le 24 Mars 1992

Résultat
Les ministres déclarent leurs dérangements sur l’augmentation de perte humanitaire et de nombre des gens endommagés par conclusion d’un conflit armée qui se passe à Haut-Karabakh et à son entourage. Ils ont fait un débat pour la solution de discussion tout en considérant le danger que le cas de continuation de discussion puisse donner localement et nationalement.  Ils ont invité les parties d’être raisonnable. Les ministres ont demandé de nouveau l’assurance d’un armistice avec la participation active des commandants des forces locales. Ils ont demandé l’arrangement des conditions de la région et des négociations sous réserve d’être compris dans l’arrêt de l’autorité de pression politique et financière. 
Les ministres ont révisés les affaires réalisées dans le cadre d’ATEM et ils ont admiré les décisions acceptées par le cadre supérieur. Ils ont présenté leurs respects pour les travaux réalisés dépendant à cette situation et ont déclaré qu’ils vont contribuer à une certaine affaire positive sur le sujet présent. 
Les ministres ont applaudit les affaires réalisés par l’Union Européenne et les pays étant ses membres, La Communauté des Etats Indépendants et les pays étant ses membres, OTAN  et les pays membres et le secrétaire en chef d’ONU. 
Il a prié par le président d’ATEM de donner des rapports journaux sur le sujet présent à l’ONU. 
Les ministres ont déclaré qu’ATEM doit se charger la mission principale dans cette convention de paix tout en considérant ce que ce dernier a fait sur le sujet. 
Les ministres ont demande par le Président İrji Dinstbir d’organiser une nouvelle campagne pour les affaires de paix dans la région et dans le temps le plus court. Les ministres déclarant qu’on va dépendre aux principes d’ATEM sur le sujet présent et que la situation ne peut être résolu que par leur méthode, ils ont demande l’organisation d’une négociation dans le délai le plus court sur le sujet présent. D’ailleurs il a demandé la participation de Biélorussie, de Tchèque, de Slovaquie, de France, d’Allemagne, d’Italie, de Russie, de Suède, de Turquie et des Etats-Unis en plus d’Azerbaïdjan et d’Arménie au Conférence de Minsk. Les parties élus et les autres parties d’Haut-Karabakh pourrait être invité après les discours des pays participants. Le chef de Conseil des Ministres d’ATEM va désigner le président de Conférence d’Haut-Karabakh sous mandat d’ATEM. 
Les ministres ont fait appel à tous les Etats participant d’ATEM de faire des pas nécessaires sur le sujet de transmettre d’aide à la région d’une façon vite et efficace. Ils ont demandé par toutes les de parties de se charger des missions et de les réaliser pour la solution de cette discussion, qui se passe entre Arménie et Azerbaïdjan, dans le délai le plus court et par la voie de paix. 






Lu: 4779