Page d’accueilli   » Conflit \"Haut-Karabakh\"    » L’utilisation illégale des territoires occupés    » La recherche illégale des réserves naturelles   

La recherche illégale des réserves naturelles

  


Il existe 155 différente sortes de gisement de fouilles aux territoires du Karabakh occupés par l’Arménie. Les gisements de l’eau minéral et sucré,argent,mercure,cuivre,plomb,pierres de masque et pierres de scie y sont inclus. Ministère d’Ecologie a identifié l’utilisation des arbres vivaces des foret du Karabakh comme carburant à Chucha,les travaux de constructions aux zones de le réserve de la foret Topkhana de Chucha,la destruction de la grotte Khan mesurant 114 mètres et étant à la hauteur 1365 mètres du niveau de la mer situé au sud du Chucha, la perte de plus de 200 plusieurs sortes d’arbres vivace à la rue G.Asgerov située dans la partie haute du Chucha,à gauche de la rue Latchin. Les arméniens ont exploité les gisements de l’eau minéral Chirlan et Turchsu ayant une importance du traitement dont la réserve d’exploitation est 60 milles et 25 milles mètres cube par jour,le gisement de l’eau sucré souterrainne du Chucha dont la réserve d’exploitation est 50 milles mètres cube par jour,le gisement d’argile Ketcheldag utile pour la production de la brique et de tuiles dont la réserve est 397 milles mètres cubes,le gisement de la pierre de masque exploité jusqu’à l’occupation dont la réserve approuvé à Chucha est de 1143 milles mètres cube. 1500 2000 chenes cultivés pendant de longues années à la zone Hatchalyal du Chucha ont été coupé et transporté par les arméniens. Les arméniens sont en train d’exploiter le gisement de la pierre de masque situé à Khojevend,le gisement de la pierre de chaux Khojevend utile pour la préparation de la chaux,le gisement de cuivre de 47.9 million tonne,le gisement d’argent dont la réserve industrielle est 13.6 situé au gisement de fouilles à Gizilbulag. Pendant ces dernières années, l’investition d’exploitation intensive des richesses naturelles continue. Quelques sociétés créés par les arménien vivant en étranger sont en train de travailler spéciallement pour l’exploitation des richesses naturelles du Karabakh. Au moment actuel,les investitions continuent d’entrer au Haut Karabakh par les arméniens vivant aux Etats 

Unis,Canada,France,Australie,Suisse,Livan,Russie et Arménie. La capacité générale d’investissement à ce territoire est de 40 million dollar. La diaspora arménienne du monde dirigie cet investissement. Dans les dernières années 30 sociétés illégales ont commencé leur activité aux territoires du Karabakh pour l’exploitation des richesses souterraines. Malheureusement les arméniens continuent d’exploiter les richesses naturelles non seulement aux territoire du Karabakh mais aussi aux territoire occupés Latchin,Kelbejer,Gubadli,Zengilan,Jebrayil,Fuzuli,Agdam. Par exemple les arméniens sont en train d’exploiter le gisement d’argent Zod situé à Kelbejer,Gizilbulag situé Agdere et Vejneli à Zengilan. Il existe aussi des facteurs d’exploitation des richesses naturelles à Latchin qui est sous l’occupatin des arméniens. Depuis 1995, les forets de Latchin dont la territoires est 25 milles mètres cube sont détruits pour la préparation des meubles. Ce cas a été approuvé par les politiciens et députés de plusieurs pays. En meme temps ils détruisent les forets de Gubadli contenants des arbres précieux,les richesses souterraines ayant une grande réserve,les sources de l’eau riches avec des élèments mineraux,les coins de la nature qui se distingue avec son mystérieuse flore et faune. A Kelbejer,l’arbre Ayifindigi ayant une diamètre de 48 120 mètres et une hauteur de 25 mètres qui se trouve à 1500 2100 mètres de la hauteur de la mer,a Zengilan le platane d’orient possèdant une zone de 107 hectares qui est numéro 1 en Europe, le noix et les autres arbres précieux ont été coupés et transporté par les arméniens. 



Lu: 3826