Page d’accueilli   » Conflit \"Haut-Karabakh\"    » Le comité de l’administration spéciale au Karabakh   

Le comité de l’administration spéciale au Karabakh

  


Au mois de mars 1988, la décision de l’URSS a été prise à propos de l’accélération du développement social économique du RAHK, un pas pour sortir le Haut Karabakh(partie intégrante d’Azerbaidjan) de l’URSS. Cette décision prise avec les motifs de mensonge,ayant n’aucun principe objective a donné au Karabakh des droits exceptionnels,une grande quantité de la somme d’argent et la résolution de plusieurs problèmes du région a été donné aux unions,ministères et organisations. Une telle idée a été formée que les arméniens vivant à Haut Karabakh ont des difficultés social économique et un mécontentement a commencé car les travailleurs n’ont pas été garanti avec l’exigence quotidien. Mais il est évident que le RAHK est une contrée ayant un développement dynamique par rapport les autres régions d’Azerbaidjan. Les représentants du peuple arménien avaient eu de grandes possibilités et droits aux territoires d’Azerbaidjan. Ils avaient de bonnes missions dans les différentes domaines de la vie de République. Il suffit de dire qu’au Soviet supreme d’Azerbaidjan,29 députés étaient arméniens. 61 personnes arméniennes travaillaient dans les différentes missions à KP MK d’Azerbaidjan. Il est clair qu’on ne peu pas parler de la suppression des droits des arméniens en Azerbaidjan. D’ici on peut clairement voir la position injuste tenue par le Moscou au problème du Haut Karabakh.

Le prochain pas du centre pour sortir le RAHK de la dépendance d’Azerbaidjan était le décret du 12 janvier 1989 à propos de créer la forme de l’administration spéciale au région autonome du présidium de la Soviet supreme de l’URSS. Le centre a pris une décision à propos de l’application de la forme de l’administration spéciale du RAHK en supprimant grossièrement les droits d’Azerbaidjan. Dans le décret il était montré qu’en prenant la décision de Soviet des Ministères d’Azerbaidjan, tous les entreprises,organisations,administrations,leur filiaires et les autres séctions de structures qui sont au RAHK sont donné à la dépendance du comité des problèmes définis par le Soviet des Ministères de l’URSS. Ce type de décret était tout à fait contre à la constitution de l’URSS et ses articles. D’après la constitution de l’URSS,il est impossible de passer la région autonome sous la dépendance des organes de l’administration et le pouvoir d’état supérieur. Dans la constitution,il est montré que la république ou les régions autonomes font partie de tel ou tel république et c’est pourquoi ils ne peuvent jamais etre sortis de sa dépendance. (article 86)
Ainsi le comité de l’administration spéciale qui était provisoirement  sous la dépendance du Moscou a été créé avec la présidence de Volski et les mandats de tous les organes sociaux et d’états d’Azerbaidjan ont été interrompus. 
Evidemment, le cas que les représentants azerbaidjanais n’ont pas répondu décisivement a influencé la création de la condition tragédique. Dans la décision il était montré que la mission principale de ce comité qui est sous la dépendance de l’organe supérieur du pouvoir d’état est améliorer la situation dans la région,garantir la sécurité des habitants,garantir les travaux continuels de tous les entreprises et organisations,et organiser les services publics,médical et commerce. 

Pendant son discours du 17 janvier 1989,le chef de Soviet des Ministères de l’URSS N.I.Rijkov avait indiqué que la décision prise est l’aide du centre fait au deux républiques et elle a de grande importance de supprimer les contradictions qui existent entre les peuples. Par ce document accepté,l’administration de l’URSS voulait créer une telle imagination qu’il tenait une position de parité dans les relations d’Azerbaidjan et Arménie pour normaliser la situation née au région. Mais dans la vérité,cette décision était une étape de préparation des opérations du débarassage ethnie commencé en Arménie ainsi qu’au RAHK. Peu de temps après le commencement du pouvoir de Volski,ils ont commencé de recupérer les armes des azerbaidjanais de 55 lieux d’habitation du RAHK. Les armes apportés de l’Arménie par la voie Latchin-Gorous ont été donné aux arméniens. 
Pendant le pouvoir de Volski,15.000 azerbaidjanais ont été déporté de la ville de Stepanakert et pendant 3 jours les entreprises du RAHK ont été mis sous la dépendance des ministèrers et administrations d’Arménie. Ceci est réalisé avec la décision du 6 mai 1989 de Soviet des Ministères de l’URSS. Toutes les comités de partie de la région sont entrées dans la structure de KP d’Arménie. Les papiers,les armoiries et le drapeau d’Azerbaidjan ont été supprimé. Les armoiries et le drapeau d’Arménie ont été mis aux territoires du RAHK. 
Le médaillon Arstakh consacré à l’union du RAHK à l’Arménie,est surgi. Depuis 13 juin 1989, ils ont commencé à établir le blocus des lieux d’habitations des azerbaidjanais dans la condition de la création la possibilité du comité de l’administration spéciale. Volski a réalisé les mandats qu’on lui avait donné,a supprimé les droits de la constitution d’Azerbaidjan,a prit le Haut Karabakh de la dépendance d’Azerbaidjan,a supprimé les communications entre eux et a réussi d’écarter toutes les parties de l’administration centrale et les organes soviétiques de la république du problème du RAHK. En meme temps Volski a créé la possibilité d’élargir les communications entre l’Arménie et le région autonome,créer ensemble des entreprise,faire des travaux de construction illégal et renforcer la propagande antiazerbaidjanaise. Pendant l’activité du comité de l’administration spéciale,des centaines d’actes de crimes ont été fait à Stepanakert,dans les autres villages et campagne du RAHK. Quand les azerbaidjanais lui demandaient de l’aide,il disait : «  allez-y vite d’ici ne compliquez pas notre situation. »
Le représentant arménien qui reflétait l’activité de trahision de Volski,écrivait : «  pendant 1989, le comité du Volski n’a pas fait un bon travail à propos de la mis en ordre de la situation,au contraire a compliqué la situation à Haut Karabakh et ce lieu s’est éloigné d’etre une partie intégrante d’Azerbaidjan. » Dans une telle condition,un congès de « représentants du peuple de Haut Karabakh » de caractère propogandiste a eu lieu. Le congrès a déclaré qu’il n’approuve pas le statut du région autonome de Haut Karabakh en Azerbaidjan,que ce région est un lieu d’union indépendante et ici la constitution d’Azerbaidjan n’a plus de puissance.  Le conseil national créé par le congrès est devenu le seul pouvoir du peuple du RAHK. Ce pas était un effort pour l’interruption des mandats du comité de l’administration spéciale. 
Ces facteurs faisaient des échos dans toutes ler régions et la capitale d’Azerbaidjan et on exigeait de prendre des mesures concrètes pour garantir les droits souverains d’Azerbaidjan à RAHK et supprimer le comité de l’administration spéciale. Grace à l’exigeance des forces démocratiques d’Azerbaidjan,le Soviet supreme de l’URSS a annulé le comité de l’administration spéciale au Karabakh le 28 novembre 1989. L’administration de la région est donnée au comité de l’Organisation d’Azerbaidjan,les arméniens recommencent leurs mouvements instigateurs car le centre ne prenait pas des mesures importantes et enfin le premier décembre 1989,le Soviet supreme de l’Arménie a pris la décision « à propos d’unir le Haut Karabakh à l’Arménie ». 

Le 15 janvier 1990, le présidium du Soviet supreme de l’URSS a annoncé la situation extraordinaire à RAHK et aux régions principales. Le 20 janvier 1990,on a annoncé la situation extraordinaire à Bakou et les armées soviétiques ont attaqué à la ville et ont tué le peuple. Le 22 mai 1990, le Soviet des Ministères de l’URSS a rendu le droit de l’administration économique de la région autonome à l’Azerbaidjan. Le 30 aout 1991, un acte de la constitution à propos de l’indépendance de la république azerbaidjanaise a été accepté. La loi de la république azerbaidjanaise à propos d’annuler le RAHK d’Azerbaidjan, la décision de la Soviet supreme de la république Azerbaidjanaise à propos de la puissance de la loi de la république azerbaidjanaise et la loi de la république azerbaidjanaise à propos des changements et de faire des suppléments à la constitution de la république d’Azerbaidjan ont été accepté le 26 novembre 1991. Dans la loi il est écrit :  en prenant la nécessité de régler les relations entre les peuples,sauvegarder les droits ,l’indépendance et la dignité des citoyens de la république d’Azerbaidjan,désarmer les groupes armés créés illégalement, restituer complètement les droits souverain de la république d’Azerbaidjan dans les parties montagneuses du Karabakh ; décide en prenant en considération la volonté du peuple azerbaidjanais :
1. Deuxième point de l’article 104 de la troisième partie de l’article 68 de la constitution de la république d’Azerbaidjan : Que RAHK de la république d’Azerbaidjan soit supprimé comme la structure de territoire national,en prenant en considération quatrième article de l’acte de la constitution « à propos de l’indépendance de la république azerbaidjanaise ».
2. Le décret du comité exécuteur d’Azerbaidjan « à propos de la création du Région Autonome du Haut Karabakh » datant du 7 juillet 1923 et la loi d’Azerbaidjan « à propos du Région Autonome du Haut Karabakh » datant du 16 juin 1981 n’aient plus de puissance. 



Lu: 4988