Page d’accueilli   » LA MUSIQUE    » Les chanteurs   

Les chanteurs

  


Hacı Hüsü (1839 - 1898)

Hacı Hüsü (fils de Kazımlı Hacı Hüsü Kerbelayı Lütfeli) est né dans le ville de Şuşa. Il est l’élève d’un des représentants de l’art de voix de Şuşa les plus merveilleux, harrat Qulu. Le sultan de l’Iran a invité Nasreddin H. Husu à Tabriz en 1880 pour les noces de son fils. A la fin des noces, le prix que l’on présentait aux chanteurs par le sultan a été donné à H. Hüsü.
H. Hüsü était un bon chanteur et il était connu aussi comme musicien qui connaissait bien les mughams de l’Orient et de l’Azerbaïdjan et comme enseignant. Il a complété certains mughams et il a créé des alternatives pour les dits mughams.

Ebdülbaqi Zülalov (Bülbülcan) (1841 - 1927)

Ebdülbaqi Zülalov (fils de Kərbelayi Ali) est né dans le ville de Şuşa. Il était connu plutôt par le nom de « Bülbülcan » dans le public. Il était un représentant merveilleux de l’école de chanteurs de l’Azerbaïdjan. Il a fait ses premières études de musique dans l’école de harrat Kulu à Şuşa et il était chanteur à Karabagh, Gence, Şeki et d’autres endroits.
Bülbülcan qui est retourné à Şuşa en 1905 a donné des leçons de mugham dans les « Courtes courses sur la musique de l’Orient » (« Conservatoire de l’Orient »), et dans l’école Turque d’état de Musique de l’Azerbaïdjan à Bakou en 1923.

Cabbar Garyağdıoğlu (fils d’İsmail) (1861 - 1944)
Cabbar Karyağdıoğlu a travaillé durant 60 ans de sa vie sur plus de 500 de chansons qu’il avait apprises et rassemblées du public. Le chanteur a gagné la réputation comme le meilleur chanteur folk en Caucase. Il est considéré le fondateur de la performance moderne des mughams Azerbaidjanais.
C. Karyağdıoğlu est né à Şuşa dans le Quartier de « Seyidli ». Il a joué un grand rôle dans la formation de l’art de l’opéra en Azerbaïdjan. Le premier acteur de notre siège de l’opéra était
C. Karyağdıoğlu. Il était un des premiers organisateurs du Conservatoire de l’Azerbaïdjan et il y était le guide de la classe de mugham. Entre les années de 1906 – 1912, on a enregistré sa voix sur la plaque de gramophone par les communautés actionnaires de « Qrammafon », « Sportrekord », « Ekstrafon » à Kiev, Moscou et Varsovie. C. Karyağdıoğlu a donné un concert à Varsovie en 1906. On l’a comparé avec le chanteur italien, E. Karuzo.

Keçecioğlu Muhammed (1864 - 1940)
Keçecioğlu Muhammed (fils de Muhammed Meşedi Halil) est né dans la ville de Şuşa. Les mughams classiques, le classement et les chansons folks jouaient un rôle important dans ses performances. Le chanteur a chanté tous les mugham-tezgags et les zerbi-mughams avec maitresse. On a enregistré une plaque contenant de ses performances de certains mughams, classements et chansons folks en 1912 par les compagnies de « Sport-rekor » (Varsovie), et par « Ekstrafon » (Kiev) en 1914. Sa chanson de « Leyla » en particulier était connue par cœur. Les scènes du duo du poème de « Leyla et Mecnun » de Fuzuli que K. Muhammed a fait avec Cabbar Karyağdıoğlu est devenu très célèbre.

Mecid Behbudalı fils de Behbudov (1873 - 1945)
Mecid Behbudov est né dans la ville de Şuşa. Bien que le chanteur qui était représentant de l’école de mugham de Karabagh était premièrement chanteur à Karabagh et Gence, il a vécu longtemps à Tbilissi dans les années premières et il a donné des concerts.
La compagnie de « Pikap » l’a invité à la ville de Riga pour enregistrer sa voix sur la plaque. Le chanteur M. Behbudov a chanté des chansons de quelques mughams et chansons folks avec Meşedi Cemil Emirov à Riga et il les a fait enregistrer sur la plaque. Il était connu comme le chanteur talentueux des mughams de « Mirza Hüseyin Segahı », « Şüşter » et « Çahargah ».

Meşedi Mehmet Fərzəliyev (1872 - 1962)
Meşedi Mehmet Ferzeliyev est né dans la ville de Şuşa et il y a fait ses études dans l’école de Harrat Qulu. Il était connu comme le chanteur talentueux du mugham « Şüşter » dans l’histoire de l’art de chanson. Il a chanté les anciennes chansons Azerbaidjanaises avec maitresse. M. M. Ferzeliyev a donné des concerts plusieurs fois à partir de l’année 1926 avec le trio de mugham dans plusieurs villes de la Russie, en Pologne, en Allemagne, en France, au Belgique, en Angleterre, en Australie, en Romanie, en Turquie et en Iran. Il s’est immigré en Turquie en 1929 et il y a vécu jusqu’à la fin de sa vie. M. M. Ferzeliyev a introduit vaguement la culture internationale de musique comme chanteur Azerbaidjanais à l’étranger.

İslam Abdül fils d’Abdullayev (1876 - 1964)
Le représentant magnifique de l’école de performance de mugham de Karabagh, le chanteur İslam Abdullayev est né dans la ville de Şuşa. Il a appris ses mughams du mélomane savant Mir Muhsin Nevvab et du chanteur Hacı Hüsü. Entre les années de 1910 – 1915, ses mughams de « Segah », « Bayatı-Kaçar », « Şehnaz » et « Şüşter » ont été enregistrés sur les plaques par les compagnies d’enregistrement de « Sport-rekor » et « Ekstrafon ». İ. Abdullayev était connu comme le chanteur unique du mugham de « Segah » dans l’histoire de musique Azerbaidjanaise.


Seyid Şuşinski (1889 - 1965)
Seyyid Şuşinski qui venait de Şuşa est né dans le village de Horadiz du rayon de Füzuli. Cabbar Karyağdıoğlu l’a qualifié comme « le perle de la musique Orientale ».
Ş. Şuşinski a fait de l’aide financière pour la sortie de quelques éditions du magazine de « Molla Nasreddin ». Ş. Şuşinski était un grand ménager, il aidait aux acteurs de théâtre de l’époque. Comme un artiste novateur, il a combiné certains mughams et il les a chantés dans une nouvelle alternative.

Musa Ferhat fils de Şuşinski (1893 - 1971)
Musa Şuşinski est né dans la ville de Şuşa. Il était artiste qui faisait continuer les belles traditions des chanteurs classiques Azerbaidjanais.
M. Şuşinski a été invité à Bakou en 1932 par Üzeyir Bey Hacıbeyli. On a organisé sous la direction du célèbre compositeur « les Concerts de l’Orient » dans le parc de Rote-fane (connu aujourd’hui comme Nizami) de la ville. Au mois de Juillet de la même année, M. Şuşinski a donné un discours devant les spectateurs de Bakou.

Bülbül (Murtuza Meşedi Rıza fils de Memedov) (1897 - 1961)
Murtuza Memmedova s’appelait Bülbül (Rossignol) pour sa magnifiquement belle voix. Il est né près de Şuşa, dans un endroit qui s’appelle Hanbağı.
Bülbül était chanteur de l’opéra (ténor lyrique – dramatique), chanteur talentueux de classement, chercheur de folklore de musique, et fondateur de l’école professionnelle de voix de l’Azerbaïdjan.
Il a terminé ses études en 1927 dans le Conservatoire de Bakou et il a continué ses études à Milan (l’Italie) pour 4 ans par le gouvernement. En 1931, Bülbül qui a terminé ses études dans le Conservatoire de Milan (la classe de Delliponti et R. Qranin) et qui est retourné a commencé à donner des cours dans le Conservatoire d’état de l’Azerbaïdjan. Le personnage de « Köroğlu » dans l’opéra de « Köroğlu » dans lequel Bülbül était le premier chanteur était le sommet de sa performance. Par ailleurs, il était chanteur talentueux des œuvres des compositeurs étrangers et  Azerbaidjanais.

Zülfi Samed fils d’Adıgözəlov (1898 - 1963)
Zülfi Adıgözəlov est né dans le village de Qaradolaq de la ville de Şuşa. Il a été invité à Bakou par Cabbar Qaryağdıoğlu en 1927. Il a fondé une école de chanter.
Les chansons de mugham qu’il a fait enregistrer sur les plaques de gramophone comme « Rast », « Mahur – hindi », « Segah – Zabul », « Bayatı – Şiraz », « Humayun » et certains classements de chanson (« Nebi », «Ben gidiyorum Zəngilana », «Dedim bir buse ver », « Kekik »…etc.) sont les perles de la musique Azerbaidjanaise. Il a combiné les chansons de mugham et il les a sorties indépendamment.

Han Şuşinski (İsfandiyar Aslan fils de Cavanşir) (1901 - 1979)
Han Şuşinski qui était artiste de l’art de mugham Azerbaidjanais est né dans la ville de Şuşa. Quand il avait 12 – 13 ans, dans une réunion de Şuşa, tous les invités ont admiré sa performance talentueuse et donc son maître İslam Abdullayev lui a donné le nom de « Han ».
Han a chanté la partie solo des mughams de symphonie pour la première fois avec l’orchestre symphonique. Il était le grand artiste qui a fait le premier duo dans notre histoire de musique. Le premier duo dans l’histoire de musique Azerbaidjanaise a été chanté par Han Şuşinski et Şevket Hanım Elekberova.

Reşit Mecid fils de Behbudov (1915 - 1989)
A l’origine de Şuşa, Reşid Behbudov est né à Tbilissi. Dans ses jeunes âges, il était soliste dans un des groupes à Tbilissi. Ensuite, il a commencé à chanter comme soliste dans l’orchestre d’état de Jazz de l’Arménie.
Il était soliste de la Philharmonie d’état de l’Azerbaïdjan, et de l’Opéra d’état de M. F. Axundov de l’Azerbaïdjan ; organisateur et président de l’Ensemble d’état de Concert de l’Azerbaïdjan. En 1966, R. Behbudov a organisé le Théâtre d’état de Chanson de l’Azerbaïdjan qui combinait organiquement les divers genres de l’art de musique comme jazz, ballet, pantomime et jusqu’à la fin de sa vie, il était le soliste et le guide de l’art de ce théâtre. Avec toutes les Républiques Soviétiques, il a donné un discours avec un vague répertoire dans les pays comme l’Argentine, la Bulgarie, le Belgique, le Chili, le Chine, l’Ethiopie, le Finlande, l’Inde, l’Iran, l’Irak, l’Egypte, la Turquie…etc. R. Behbudov a eu un grand rôle dans la reconnaissance des chansons folks Azerbaidjanais et des œuvres vocales des compositeurs Azerbaidjanais dans les pays étrangers.

Alexandre Esad fils d’Aliyev (1926 - 1990)
Il est né à Şuşa. Il a pris le titre d’Artiste Folk de la République d’Azerbaïdjan en 1946. Il est devenu le soliste de la Philharmonie d’état de l’Azerbaïdjan en 1945 et de l’Opéra et le Ballet d’état de l’Azerbaïdjan (1956 – 1962).
Ses rôles principaux étaient Mecnun (« Leyla et Mecnun »), Kerem (« Aslı et Kerem »), Garip (« Aşık Garip ») et Şah İsmail (« Şah İsmail).

Yakup Muhammed fils de Memmedov (1930 - 2003)
Yakup Memmedov est né dans la préfecture d’Ağcabedi. Il a appris les secrets de l’art de mugham et de chanter du chanteur magnifique, Seyyid Şuşinski. Il savait très bien toutes les chansons de mugham et il connaissait profondément la poésie Azerbaidjanaise. Y. Memedov était le soliste de la Philharmonie d’état de l’Azerbaïdjan pendant longtemps et il a donné des discours dans les concerts. Les chansons de mugham qu’il a enregistrées sur les plaques de gramophone étaient connues non seulement en Azerbaïdjan mais aussi dans tout l’Orient du Proche et du Milieu.

Mürşüd Selim fils de Məmmədov (1932 - 1996)
Mürşüd Memmedov est né dans la préfecture d’Ağdam dans le village de Muradbeyli. Ses mughams de « Bayatı – Şiraz », « Segah », « Sarı – segah », « Rast », « Katar », « Karabağ şikestesi » que le célèbre chanteur de l’école de chanson de Karabagh a chantés prennent une place importante dans le développement de l’art de mugham.
Il a fait des essais sur le siège de l’opéra et il a assumé certains rôles dans les opéras de mugham.

İslam Taptuk fils de Rzayev (1934 - 2006)
İslam Rzayev est né dans la préfecture de Fuzuli du village de Serdarlı. Il était le représentant talentueux de l’école de chanter de Karabagh. Sa créativité était extensive et multilatérale.
İ. Rzayev a fait des tournées dans 74 pays du monde. En 1988, İ. Rzayev a fondé « le Théâtre de Mugham » avec d’autres hommes de musique et il a travaillé comme le guide d’art de ce théâtre. Il a travaillé comme professeur du Conservatoire National de l’Azerbaïdjan et de l’Université de Culture et d’Art.

Kadir Çerkez fils de Rüstemov (1935)
Il est né à Ağdam. Le chanteur est un des représentants de l’école de chanson de Karabagh. On garde certaines chansons de mugham comme « Rast », « Çahargah » qui ont été enregistrées dans le fonds de la radio. Q. Rüstemov qui a une vague voix peut montrer toutes ses qualités de voix dans tous les registres. Sa chanson « exodus » est particulièrement très aimée.

Arif İmran fils de Babayev (1938)
Arif Babayev, artiste folk de la République d’Azerbaïdjan, était le disciple magnifique du courant de mugham de la seconde moitié du 20ème siècle. Les chansons du chanteur qui est né dans la région d’Ağdam sont l’or de l’art de mugham et elles ont enrichi le trésor de musique Azerbaidjanaise.
Ses chansons folks comme « Şur », « Segah », ses chansons de mugham comme « Arazbarı », « Karabagh Şikestesi », ses mughams de tambour forment le fondement du répertoire d’A. Babayev. Babayev a été élu professeur de mugham pour la première fois dans l’histoire en 1990. Il est actuellement président du département de mugham du Conservatoire National.

Şahmalı Kurdoğlu (1930 - 1992)
Şahmalı Kurdoğlu (fils de Hacıyev Şahmalı Mirsəqulu) est connu comme le chanteur martre pour avoir des services particulier à soi-même dans l’histoire de mugham Azerbaidjanais. Ş. Kurdoğlu a été élevé dans l’école de Seyid Şuşinski et de l’environnement social de Karabagh.

Süleyman Cümşüd fils d’Abdullayev (1939)
Il est né dans la région de Mikis Fuzuli du village de Koçehmedli. Le chanteur est actuellement représentant de l’école de chanson de Karabagh. Il était directeur du festival mondial qui a été organisé à Istanbul en Turquie en 1969. Il a fait des sorties avec les programmes de concert dans certains pays du monde.
S. Abdullayev est actuellement actif dans la vie culturelle du monde et il donne des concerts devant les soldats dans les régions de frontière.

Teymur İbrahim fils de Mirzayev (1936)
Teymur Mirzeyev est né à Ağdam. Il était le créateur, le guide d’art et soliste de l’ensemble d’état de « Kaya ». L’ensemble de « Kaya » qui a gagné les compétitions internationales d’Ümum İttifak était une des collectives connues dans plusieurs pays étrangers et dans les régions de l’Union des Républiques Socialistes et Soviétiques. Cette collective a gagné le premier prix dans la compétition mondiale qui a eu lieu au Moscou en 1964.
T. Mirzeyov qui garde les traditions d’interprétation et qui les fait vivre encore était le guide d’art de la collective et en même temps il a développé davantage l’art nationale Azerbaidjanais de chanter avec son moyen particulier de chanter. Il a donné des discours dans divers pays du monde avec sa collective – en Allemagne, en Otriche, aux Etats-Unis, en Turquie, en Inde, en Afrique, en Tchécoslovaquie, en Israël, au Canada, au Géorgie, en Ukraine, et il a fait aimer sa collective par les représentants de divers peuples.

Vahid Ali fils d’Abdullayev (1948 - 2001)
Vahid Abdullayev qui a été élevé dans les traditions classiques de l’école de mugham de Karabagh est né dans le village de Zəngişalı – Mahrızlı de la région d’Ağdam. Il a fait ses études professionnelles dans l’école de musique d’Asaf Zeynallı et ensuite il a commencé à donner des cours dans la même école. Les mughams de « Bayatı – Şiraz », « Sarı – segah » et « Karabağ şikestesi » ont été très aimés par ceux qui aiment les mughams et par les scientifiques de musique.
V. Abdullayev était soliste de la Philharmonie d’état de l’Azerbaïdjan et de l’Association de concert de l’Azerbaïdjan. Il a chanté les mughams Azerbaidjanais dans les salons de concert de la Turquie, de la France, de l’Israël et de l’Iran.

Sehavet Emirxan fils de Memmedov (1953 - 1991)
Sehavet Memmedov est né dans le village d’Abdal – Gülablı du rayon d’Ağdam. Sehavet qui a été élevé à Karabagh chantait plutôt des chansons dans le style de « Segah » Ladin. Le chanteur a été dans un accident de voiture le 30 Octobre 1991 et il y est mort. Il a été enterré dans le cimetière du village d’Abdal – Gülablı à Ağdam. Après l’invasion du rayon d’Ağdam par les Arméniens, le tombeau de Sehavet Memmedov sur lequel on a inscrit les dates de sa naissance et sa mort a été apporté à sa maison à Bakou.

Sabir Ali fils d’Abdullayev (1957)
Sabir Abdullayev qui était l’élève de l’école de mugham de Karabağ est né dans le village de Zengişalı – Mahrızlı du rayon d’Ağdam. Il a chanté avec un plaisir spéciale « Sarı – segah » et « Mirza Hüseyin segahı ». Les enregistrements de ces chansons ont été inclus dans le fonds d’or de la Télévision et la Radio d’état de l’Azerbaïdjan. S. Abdullayev chante les chansons de mugham en étant fidèle aux traditions classiques de l’école de musique de Karabagh.
S. Abdullayev donne des cours aux disciples de la génération des chanteurs dans le Collège de Musique associée au Conservatoire de Musique de Bakou.

Mənsum İsrafil fils d’İbrahimov (1960)
Mensum İbrahimov a enrichi le trésor musical Azerbaidjanais avec son style particulier à soi-même pour les disciples connus de nos jours de l’école de mugham de Karabagh. Il consulte à toutes les chansons de mugham dans ses performances. Le chanteur introduit nos mughams en Allemagne, au Pays-Bas, en France, au Belgique, au Luxemburg, au Cipre, en Irak, en Iran, en Turquie…etc. et dans beaucoup d’autres pays du monde.

Fehruz Əmirxan fils de Memmedov (1972)
Fehruz (Firuz) Memmedov est né dans la préfecture d’Ağdam. Le chanteur est actuellement le disciple fidèle du courant de performance de mugham de Karabagh. F. Memmedov a été élevé dans l’école de mugham d’Ağdam de Han Şuşinski. Le chanteur est allé aux tournées en Iran, en Turquie et dans d’autres pays.

Nezaket Hüsrev fille de Teymurova (1972)
Nezaket Teymurova est née dans la préfecture d’Ağdam. Elle a pris des cours de l’artiste folk, le professeur Arif Babayev. N. Teymurova est la soliste de l’Opéra et Ballet Académique d’état de l’Azerbaïdjan. Elle est soliste de l’opéra ainsi que chanteuse des chansons de mugham, folk et des compositeurs. N. Teymurova a représenté l’art nationale Azerbaidjanaias de mugham avec honneur avec les programmes de concert en Allemagne, aux Etats-Unis, en Coré, au Japon, en Hongrie, en France, en Turquie, en Iran et en Suisse.

Cabir Ali fils d’Abdullayev (1966)
Cabir Abdullayev est né à Ağdam. Il a terminé ses études dans le département de mugham de l’Académie de Musique de Bakou en 2001. C. Abdullayev a donné des discours avec succès dans beaucoup d’activités d’anniversaires et de gouvernement organisées au gouvernement et dans les Jours de Culture organisé en Autriche en 2004 avec les maîtres Azerbaidjanais de l’art. Il est actuellement le soliste du Théâtre d’état de « Mugham ».

Tayyar Allahverdi fils de Memmedov (1976)
Le jeune chanteur Tayyar Bayramov est né dans la préfecture d’Ağdam. Il s’intéressait aux mughams quand il était enfant. Il a commencé à chanter professionnellement quand il étudiait dans le Collège de Musique d’A. Zeynallı. Quand il étudiait dans l’école de prêtre, il est entré dans une compétition de musique et il a gagné le 3ème prix.
T. Memmedov a gagné le premier prix dans la compétition de mugham de télévision qui a été organisée en 2005. Et en 2009, il a gagné le premier prix « le Grand Prix » dans la compétition internationale de mugham.



Lu: 5489