Page d’accueilli   » LA LITTÉRATURE    » La littérature du Karabakh pendant le Moyen-Âge   

La littérature du Karabakh pendant le Moyen-Âge

  


A partir du 13ème siècle, le nombre des poètes et des artistes qui écrivent en langue maternelle dans la littérature d’Azerbaïdjan écrite en arabe et persan a commencé à augmenter graduellement. 
 Les bases de plusieurs innovations dans la littérature et la culture turque de l’Azerbaïdjan sont concernées avec l’environnement littéraire du Karabagh. 
Même si l’âge de la littérature du Karabagh est daté des anciens temps, le premier poète, originaire du Karabagh connu par les environnements scientifiques est Davdek qui a habité au 7ème siècle. Son seul œuvre dont seulement la traduction a remporté à nos jour et qu’il a écrit pout le Tsar d’Albanie Cavanşir tué par l’ordre des moines arméniens est le poète écrit en style d’élégie. Le contenu et le style, l’élégie écrit pour un grand roi et un commandant Cavanşir sont des indications qui montrent le pouvoir et la capacité d’utiliser les paroles de Davdek.  
Pendant les périodes suivantes, c’est-à-dire avant la fondation de la ville de Penahabad-Şuşa, Il y avait un grand nombre des poètes utilisant les pseudos comme "Berdei", "Beylegani", "Gencevi".
Les savants et les philosophes célèbres qui sont connus non seulement en Azerbaïdjan mais aussi dans le monde, qui habitent au 10ème siècle et qui sont devenus les maitres de la littérature de l’Azerbaïdjan en langue arabe sont comme suivants: Ebu Bekir Ehraed el-Berdei, Mekki ibn Ahmed Berdei, Hatip Bağdadi Mehemmed el-Berdei, Ahmed ibn el-Hüseyn Ebu Seid el Berdei, Ebu Eli el-Berdei, Seid ibn el-Kasim el Berdei, Ebu Sed ibn Yahya el-Berdei. Ils sont seulement les poètes habitant au 10ème siècle. Mücireddin Beylegani, originaire du Karabagh est une des personnes les plus fortes de la littérature de l’Azerbaïdjan du 12ème siècle. Selon Hürev Dehlevi, son art est meilleur que celui d’Hagani Şirvani. Zeld ibn Hüseyn ibn Ömer Beylegani qui a aussi habité dans la même période avec Mücireddin est connu comme un savant et philosophe. Il est allé à Damas. Il a remporté une réputation selon ses idées philosophiques et esthétiques dans cette ville et écrit plusieurs œuvres de haut niveau. 

Un poète appelé Tuti Abdulla Karabaği ayant une haute capacité a habité au 14ème siècle. Même si ses œuvres n’ont pas pu remporter à nos jours, ils ont été mentionnés avec respect dans l’œuvre "Hakikatüs-Süera" et les autres sources. Au 15ème siècle, Şeyh İbrahim ibn Mehemmed Şehabeddin Berdei, originaire du Karabagh a augmenté à un haut niveau et remporté une grande réputation dans le monde de la littérature sous le pseudo de Gülşeni. Il a diffusé sa secte à Caire et à l’Empire ottomane  pendant des longs ans. Son loge des derviches se trouve à Caire et continue de réaliser ses activités même à nos jours. Les deux fils de Mevlane Gülşen - Sheikh Ahmed Gülşenizade et Sefveti Seyyid Ali Gülşeni étaient aussi les poètes.
 Yusif ibn Mehemmedşahi Karabaği qui a habité aux 16ème et 17ème siècles était un des hommes de science de sa période. Il est allé à la loge des derviches nommé Hüseyniyye à Samarkand et a augmenté au niveau de Mövlane Yusif.
L’environnement littéraire du Karabagh a toujours devenu une des pages riches de la littérature et la culture de l’Azerbaïdjan. 
Les noms des grands poètes comme Aşık Kurbani qui a habité au 16ème siècle et qui était proche au Schah Ismail Hataii et les autres qui ont habité au 18ème siècle comme Mirmöhsün Lemberani Asef, Aşık Ali, Aşık Valeh, Ziyadi Karabaği et Molla Penah Vagif sont suffisant pour percevoir la grandeur de l’environnement littéraire du Karabagh.   

Après que l’on ait jeté la base de la ville de Şuşa et de Penahabad au 18ème siècle, l’environnement littéraire du Karabagh a transformé en un des centres les plus actifs de l’environnement littéraire et culturel de l’Azerbaïdjan et le Khanat du Karabagh a commencé à orienter les développements politiques et sociaux des Khanats comme Nakhitchevan, Erevan, Gence, Şeki etc. et de la Géorgie. Les relations lourdes à la région du Khanat du Karabagh ont permis d’être élargi l’espace d’effet de l’environnement littéraire du Karabagh. 
Ağa Beyim Ağa Tuti qui a habité pendant cette période a remporté une réputation en étant la femme la plus sainte à l’Orient. Pendant la période du Schah d’Iran nommé Fethali Schah, elle a devenu une des personnes qui ont orienté la diplomatie des Schahs.  Ağa Beyim Ağa était aussi célèbre en étant l’auteur des couplets. 
L’environnement littéraire du Karabagh a fait commencer le poète réaliste pour la première fois à partir du 18ème siècle et aussi permis du développement et de la formation de la méthode littéraire du réalisme aux 19ème et 20ème siecles. 



Lu: 5002