Page d’accueilli   » LA LITTÉRATURE    » La littérature du Karabakh au 19-20ème siècle   

La littérature du Karabakh au 19-20ème siècle

  


Littérature du Karabagh aux 19ème et 20ème siecles 
La participation de l’Azerbaïdjan à l’Empire russe au début du 19ème siècle a renforcé la tendance occidentale pour la littérature de maison au Karabagh. Les motifs nationaux, réalistes et globaux ont pris la première place dans la littérature sous l’effet de ce développement. 

Sous l’effet direct de Molla Penah Vagif, Kasım bey Zakir (1784-1857)  ayant grandi dans l’environnement littéraire du Karabagh et étant le représentant de l’humour réaliste a déterminé l’aspect du développement de poésie de la période pendant une longue période de temps. Mais Il est possible de voir que les traditions de Fuzuli ont continué au même niveau dans les œuvres de Zakir et des poètes de la période. L’une des personnes les plus importantes de ce courant était  Hurşud Banu Natevan (1830-1897). 
L’assemblée du poème nommé "Meclis-i Üns" qui a réalisé ses activités à Şuşa a été administrée par Hurşud Banu Natevan, et "Meclis-i Feramuşan" ("L’Assemblée de ceux qui ont été oubliés") a été administrée par Mir Möhsün Nevvab. Il y a les relations lourdes entres les Assemblées des poèmes et les poètes étaient en relations épistolaires avec l’un l’autre. La littérature du 19ème siècle a préparé une base solide pour le passage à la littérature du 20ème siècle étant le haut niveau de l’école littéraire du Karabagh. 
La littérature de l’Azerbaïdjan a largement enrichi par la littérature d’illumination basée sur les traditions de M.F.Ahundzade, les comédies  et la tragédie "Müsibet-i Fahreddin" (1894) qui ont été écrits par Necef Bey Vezirov (1854-1926) à la fin du 19ème siècle, les comédies et les tragédies comme “La maison détruite”, "Le garçon malheureux" (1900), "Ağa Mehemmed Schah a fuit " (1907) écrits par Ebdürrehimbey Hakverdiyev’ (1870-1933).
Ashiq Peri étant la première femme Ashiq  professionnelle de l’Azerbaïdjan a grandi dans l’environnement littéraire du Karabagh. La période où elle a habité peut être appelée comme la période de la maturité pour le folklore et la littérature écrite de la période. 

Üzeyir Hacıbeyli  (Hacıbeyov) est le premier compositeur de l’opéra à l’orient, le grand auteur du théâtre, l’auteur du premier libretto, le maitre du type de la comédie musicale, le journalits, l’auteur de l’Hymne national de l’Azerbaïdjan. Il est aussi un des intellectuels les plus célèbres qui a grandi au Karabagh à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle. 

On peut énumérer les personnages importants de l’environnement littéraire du Karabagh pendant cette période comme suivant: 
Yusif Vezir Çemenzeminli – l’auteur des premiers romans historiques (“Entre les deux feux” (“Dans le sang”); “La fontaine des filles” etc.), l’auteur et l’ethnographe, le scientiste en folklore, le diplomate.

Ceyhun Bey Hacıbeyli – l’auteur, le journaliste, le diplomate, le scientiste en folklore (Il a publié le livre “La folklore du Karabagh” en langue française et avec le texte originale pour la première fois à Paris). 

Ahmed Bey Ağayev – un des grands idéologues de l’idée de l’Etatisme d’Azerbaïdjan, l’auteur, le journaliste, le fondateur de la première organisation turque qui lutte contre la terreur arménien.

Firudin Bey Köçerli – le premier historien de la littérature, l’intellectuel, le directeur de l’école des enseignants de Gori et de Gazah 

Süleyman Sani Ahundov – un des premiers maitres de la littérature de l’enfant, l’auteur du premier caractère du Seigneur qui a fait vivre la mentalité azerbaidjanaise dans le drame nommé "La maison de Laçin", l’auteur qui a pris le nom du premier héro national; 
Ces hommes de l’art qui sont venus au monde comme les enfants du Karabagh ont augmenté au niveau des grands penseurs de la culture et de la littérature de l’Azerbaïdjan et Ils sont considérés comme les enfants de la population turque. 



Lu: 5145