Page d’accueilli   » LE CONFLIT À L’UE    » UE document 3 septembre 1993   

UE document 3 septembre 1993

  


Bruxelles, le 3 Septembre 1993
Déclaration sur le Haut-Karabagh

L’Union et les Etats membres critiquent les attaques des armées arméniennes qui occupent les territoires azerbaidjanais et qui augmentent graduellement les attaques au Haut-Karabagh. Ils regrettent de signaler que ces attaques couvrent tous les territoires azerbaidjanais en augmentant, causent les grandes problèmes sur les refugies et diminuent le risque régionale avec l’intervention des Etats voisins. L’Union et les Etats membres déclarent une autre fois qu’ils soutiennent l’intégrité territoriale et l’indépendance des Etats régionaux. 
L’Union et les Etats membres confirment les travaux réalisés dans le cadre du Groupe de Minsk de l’Union européenne afin de faire continuer le traité provisoire de paix signé le 31 Aout 1993 entre le gouvernement du Haut-Karabagh et de la République d’Azerbaïdjan. L’Union et les Etats membres invitent toutes les deux parties de commencer les négociations supplémentaires sur l’application des engagements déterminés en principe à la fin du mois de juin. 
L’Union et les Etats membres espèrent aussi que les forces armées arméniennes du Haut-Karabagh respecteront à décisions numérotées 822 et 853 de l’Organisation des Nations-Unies et quitteront les régions de Kelbecer, d’Ağdam, de Fuzuli et de Cebrail. L’Union et les Etat membres n’ont pas une preuve sur le non réalisation d’une attaque dans ces régions par l’Azerbaïdjan. L’Union et les Etats membres veulent bénéficier de la production des solutions par le gouvernement d’Arménie afin de réaliser, par les arméniens du Haut-Karabagh, les demandes du Groupe de Minsk de l’Union européenne en respectant aux décisions numérotés 822 et 853 de l’Organisation des Nations-Unies. En se référant à l’Arménie, l’Union et les Etats membres essayent d’empêcher les aides qui seront faits par l’Arménie pour la réalisation d’une attaque contre l’Azerbaïdjan. 




Lu: 4869