Page d’accueilli   » LE THÉÂTRE    » A propos du théâtre au Karabakh   

A propos du théâtre au Karabakh

  



Les intellectuels de Şuşa ont commencé à s’occuper avec le théâtre grâce à l’utilisation des théâtres russes à partir de l’année 1848.  Le mouvement de l’Illumination étant en train d’élargir au Caucase a largement contribué à cette situation. C’est sur que la  formation des théâtres modernes à Şuşa au premier moitie du XIXème siècle a directement réalisé par l’effet de l’environnement culturel de Tbilissi. Les leaders de cette période ont invité les hommes de lettres et l’art de la Russie d’aider à éduquer la population locale. Il y avait les deux grands centres de spectacle - théâtre et un cirque à Şuşa en l848.

A la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, Şuşa était un des centres d’activité du théâtre. Le théâtre était en train de répandre efficacement dans les autres villes du pays. Le théâtre de Şuşa qui a permis d’éduquer les auteurs, les compositeurs, les acteurs et les organisateurs de théâtre comme Yusuf bey Məlikhegnezerov, E.Haqverdiyev, Z. Hacıbeyov, S.S. Axundov, F. Köçerli, B. Bedelbeyov, S. Velibeyov, Cabbar Qaryağdı, Haşım bey Vezirov a attiré plus d’attention par ce sens. 
On a fait beaucoup d’attention à ce domaine dans les années 1870. Comme on le sait, les intellectuels de Şuşa ayant un esprit ouvert ont résolument travaillé pour élargir les activités du club ayant une grande importance pour le développement culturel et créer les spectacles du théâtre. Il y avait un théâtre à Şuşa avant 70 ans, Ils se sont intéressés aux auteurs russes avec M.F. Axundov.

Les spectacles de théâtre ont régulièrement pris les photos à partir de l’année 1882 et porté un caractère organisé. Les professeurs ont présenté les spectacles en unifiant chaque été pendant la vacance. Pendant les premiers ans, les personnes comme  Yusuf bey Melikheqnezerov, Haşim bey Vezirov, Bedelbey Bedelbeyov, Firudin bey Köçerli, Heseneli Sarıcalinski, Mirza Muhtar Memmedov, İsmail Şəfibeyov, Cabbar Qaryağdı etc. ont participé à ces jeux contenant les oeuvres de M.FAxundov. Certaines sources montrent que les spectacles ont été présentés aux villages parce qu’il n’avait pas les bâtiments du théâtre à Şuşa dans les années 70-80. Mais, les spectacles ont été présentés dans un lieu favorable pour le théâtre dans la maison de Cümşüd bey Melikhegnezerov. A partir de l’année 1871, l’ancien bâtiment du club à Şuşa ont été reconstruit et mise en utilisation et les amateurs locaux y ont présenté les spectacles. Ils ont présenté en 1888 une autre fois aux spectateurs l’œuvre de M.Faxundov par l’effet de Dubrovski étant un officier d’accident. Dans les années suivantes, les amateurs sont partis du bâtiment de théâtre de Xandemirov. Le nombre des professeurs et des intellectuels qui s’intéressent au théâtre a diminué à partir de l’année 1890. Il y avait les personnes qui ont voulu d’écrire les oeuvres de scène parmi eux. La scène de musique organisée à l’école de théâtre le 22 avril 1890 avait un large effet. Les enfants ont présenté les histoires, les spectacles, les poètes et chanté les chansons au chœur en langues azerbaidjanaise, française et allemande par l’aide des acteurs étant en même temps les professeurs. 
Les artistes amateurs – les professeurs jeunes de Şuşa qui ont joué les trois oeuvres comme “Hacı Kara, "Monsieur Jordan et le Derviche Mestəli şah", "Hırs kuldurbasan" à l’été de l’année 1894  ont présenté en 1895 le jeu nommé "Mariage, ce n’est pas comme boire l’eau” appartenant à Haşım bey Vezirov étant un professeur local. Ils ont donné le revenu de 500 livres à l’école de l’art. 

On a fait en 1896 à Şuşa la première présentation de l’œuvre “L’alliance dissolue” appartenant à  O. Hagverdiyev.
Le premier concert oriental a été fondé à l’été de 1896 par le directorat d’E. Hagverdiyev pour la première fois à Şuşa.  Les participants de ce concert étaient l’exécuteur célèbre de Şuşa nommé Ebdülbaqi Zülalov, Muhammed fils de keçeci, Cabbar Qaryağdı, Meşedi Dadaş, Zabul Kasım, le maitre célèbre de tar nommé Sadıgcan, Məşədi Zeynal, Balaoğlu, le maitre de kemenche  Bağdagüloğlu et les autres.  La population de Şuşa a mise en scène le poème "Leyla et Mecnun" du poète célèbre azerbaidjanais M. Fuzuli et “Sur la tombe de Leyla et Mecnun” appartenant à E.Haqverdiyev un an après du concert. 
Le jeu "Otello" présenté à Şuşa le 22 aout 1904 a obtenu un grand succès. Le spectacle a remporté une réputation à l’échelle du monde en dehors de l’Azerbaïdjan. La structure a été préparée par le chanteur en chef de l’œuvre nommé Haşım bey Vezirov. Les artistes ont aidé aux amateurs pour la préparation des vêtements. On a donné des informations sur ce spectacle dans les journaux à Moscou, à Tbilissi et à Baku. 
A partir de l’année 1906, on a commencé à jouer les spectacles les plus sérieux à Şuşa.  

On a présenté en 1908 aux spectateurs les oeuvres comme  "Hacı Qember", "Une autre forme de l’enseignement de maison ", "Le garçon malheureux ", "Otello".
Ensuite,  E.Hagverdiyev a organisé un nouveau spectacle dramatique à Ağdam. Ce spectacle a unifié avec l’organisation dramatique de l’école russe-tatar ayant deux classes. Les répétitions de spectacle ont été réalisées à la maison d’E.Hagverdiyev dans le quartier de Mamayı. Les théâtres fondés pour la bienfaisance non seulement à Şuşa et à Ağdam mais aussi dans les autres villages de la région ont largement contribué au développement culturel des hommes. On a ensuite préparé l’œuvre  "Meşedi İbad"  pour mettre à la scène. 

Les oeuvres comme " Une autre forme de l’enseignement de maison " et "Dursuneli et Ballıbadı" ont été mises en scène le 30 novembre 1910 dans l’école de la ville d’Ağdam par la participation de Nadir, d’Ahmet bey, d’Abbas et de Memiş Dərgahov.
Ils ont joué avec succès en 1910 "Les hommes affamés" dans la maison d’Hamza Geniyev à Ağdam sous le directorat d’E.Hagverdiyev, "L’alliance dissolue"  dans la maison de Mamo bey Mamobeyovun à Şuşa et 1914 "Le garçon malheureux "  au club de la flèche à Şuşa. 
Les amateurs locaux au sein de  "Obşestvennoe sobranic" (la réunion sociale) ont mis en scène le drame nommé "Le Cheik Ağa Muhammed est parti" à Şuşa au mois de juin 1913. L’œuvre a été présenté de nouveau sous le directorat d’Habib Bey Köçerlinski au mois d’aout. Les maitres de la scène venant d’Istanbul ont mis en scène les opéras "Aslı et Kerem" à Şuşa sous le directorat de Zülfikar Hacıbeyov. Ils ont aussi présenté les opérettes comme "Célibataire quand on est marié", "Le jeune à l’âge de 50 ans", "Pas celle, ci mais celui, ci".
Ceux qui aiment le théâtre de Şuşa ont présenté en 1914 les spectacles comme "Le victime innocent ", "Qui est coupable " et "Qırt-qırt" à Ağdam.
On a ouvert en 1917 un club à la ville par l’aide de "l’organisation de Şuşa " et beaucoup de personnes y ont participé.  

Au début de l’année 1920, on a fondé le département du théâtre à Ağdam. Les plus célèbres personnages du théâtre de la période ont travaillé dans ce département. 
Dans l’année 1930, les travailleurs  pour l’opéra et le drame au sein du club d’Ağdam ont organisé les opéras et les opérettes appartenant à Ü. Hacıbeyov comme "Leyli et Mecnun", "Pas celle-ci mais celui-ci”, "Celui qui fait beaucoup de progresse” en travaillant en collaboration avec les travailleurs du drame du club des travailleurs. 
On a organisé en 1937 le Théâtre dramatique d’Etat d’Ağdam sur la base de la collectivité. On a donné au théâtre le nom d’E.Hagverdiyev étant un auteur de théâtre, un dirigeant  et un organisateur de théâtre. Le théâtre dramatique d’Etat d’Ağdam au nom d’E. Haqverdiyev a travaillé avec sacrifice pendant dix ans. Il a fait la conversation non seulement devant la ville de Şuşa et les villages mais aussi devant les travailleurs des autres régions comme Yevlah, Ağdaş, Göyçay, Berde etc.  
Dans les jeux comme “La conversation”, "La fidélité" ve "Les châtaignier de Praqa" préparés par le Théâtre d’Ağdam, Il est possible de voir d’une manière concrète les événements plein d’héroïsme des années de la guerre.  
Après la guerre, le jeu nommé "Qatır Mehmet" préparé par le théâtre d’Ağdam a été considéré comme un des jeux les plus mieux en étant un jeu collectif. 

Plusieurs théâtre régionaux du pays aussi que le théâtre d’E. Haqverdiyev ont été fermés en 1949 et cette situation a largement affecté à la culture du pays. 
En conséquence, on a donné le nom du Théâtre d’Etat au théâtre populaire d’Ağdam à la 11 ème saison; le théâtre a commencé à marcher sur les routes de la créative sous le nom d’Ebdürrehimbey Haqverdiyev.
Les opéras et les opérettes ont présenté avec succès tant dans le répertoire du théâtre populaire et le Théâtre dramatique d’Etat dans les années 1937-1949 que dans l’Organisation du théâtre pendant les premiers ans. 
Aux années 1970, on a réalisé avec succès les spectacles au théâtre comme "La belle mère", "Le treizième président ", "Viens et soyez la famille ", "Sevil", "Oktay Eloğlu", "La catastrophe de Karakum ", "Les étudiants", "La grande envie", "Adam et Eve", "La chance", "Les jours d’été de la ville ", "L’ancien amour " etc.   




Lu: 4738