Page d’accueilli   » L’ART PLASTIQUE    » A propos de l’art plastique du Karabakh   

A propos de l’art plastique du Karabakh

  


 

Les exemples de la culture matérielle se trouvant à la région du Karabagh étant le territoire le plus ancien de l’Azerbaïdjan datent du VIIème siècle. Les anciens monuments, les cavernes, les bâtiments de défense, les cimetières, les appareils en métal, la céramique, l’art de la joaillerie étaient valide pour le lieu d’habitation de l’Azerbaïdjan. La culture et les croyances esthétiques de la population se sont montrées sur les dessins de la pierre monumentale. La caverne d’Azıh se trouvant à proximité de la sous-préfecture de Fuzuli prouve que l’Azerbaïdjan est un des lieux d’habitation les plus anciens du monde. Comme les exemples les plus anciens pour l’art descriptif, on peut montrer les dessins appartenant au début (à l’âge de 3 milles ans) de l’Age du bronze sur les montagnes d’Ayıçınqıl et de Periçınqıl autours du lac de Zalxa de la sous-préfecture de Kelbecer. L’art descriptif du Karabagh pendant le Moyen âge était concerné avec l’art appliqué décoratif. Les céramiques, les dessins décoratifs sur les produits métalliques et en pierre, les motifs, les reliefs, les sculptures ont une place importante parmi les anciens exemples de l’art descriptif. Parmi ces monuments, la figure de cerf ayant deux têtes se distingue par sa maturité artistique et sa grâce (le village de Dolanlar de la région d’Hocavend) (VIIIème et VIIème siècles). Pendant cette période, Il y avait des exemples des produits en verre en différents types et formes – les assiettes décoratives, les coupes, les bijoux des femmes. Les exemples de la sculpture et du tatouage sont très répandus dans l’art de la période albanaise (Caucase). Il est aussi possible de rencontrer les formes plastiques pour les produits métalliques esthétiques. La représentation d’hommes et d’animaux, les scènes comme la maison, la chasse et les rituels religieux ont une place importante parmi les exemples (en pierre et en bronze) des sculptures en forme rond et en relief)

A partir du VIIème siècle, on a commencé à construire les complexes architecturaux au Karabagh concernant la diffusion de la religion islamique comme le plais, le château, la mosquée et les sanctuaires. Pour l’arrangement décoratif de ces bâtiments, on a largement utilisé la calligraphie, les ornements, les éléments en relief et les instructions. La description du Karabagh se prolongeant jusqu’aux anciennes périodes par ses racines a rassemblé les expériences artistiques en basant sur les traditions de l’art. On peut montrer comme un exemple les œuvres tels que les dessins sur la pierre dans les régions de Kelbecer, d’Ağdam, de Laçın, les appareils de travail et les appareils de maison, l’art de tapisserie ayant ses propres motifs et sa beauté, les bijoux de la joaillerie etc. D’ailleurs, Il est possible de souvenir les monuments architecturaux comme les dessins des palais, les mosquées, les sanctuaires etc. Tous ces monuments ont créé «genofond» spécifique à la culture de l’art de la population azerbaidjanaise et formé son héritage riche. Cet héritage a largement enrichi par les nouvelles tendances au milieu du XIXème siècle. Pendant cette période, on a réalisé les modifications de qualité de la culture du Karabagh sous l’effet du développement des relations entre la Russie et l’Azerbaïdjan étant en train de renforcer et ce dernier a permis de l’apparition de nouvelles caractéristiques réalistes dans l’art national. Comme les principaux représentants de cette période, les peintres et les poètes comme Nevvab, Natavan et les autres ont augmenté leurs réputations. La créativité des artistes comme Mir Muhsin Nevvab et Xurşudbanu Natavan était un événement unique pendant le processus de la créativité artistique. La description de l’application de l’art descriptif avait une relation organique avec l’architecture en accompagnement de l’art. Les dessins monumentaux des murs à la ville de Şuşa qui ont remporté à nos jours sont fideles aux traditions de la créativité populaire. Au XIXème siècle, On peut voir la description des monuments architecturaux de la ville de Şuşa dans les œuvres des peintres russes habitant en Azerbaïdjan comme Q.Qaqarin et V.Vereşşagi.
Les modifications suivantes de qualité sur l’art descriptif du Karabagh ont réalisé au XXème siècle (surtout au début du siècle): pendant cette période, Il est possible de voir le développement des nouveaux types et formes surtout les formes démocratiques, satirique, graphique et avec les couleurs du comptoir.



Lu: 4879