Page d’accueilli   » L’ART DU PEUPLE    » Forgeage   

Forgeage

  


  

Les ressources de fer du Karabagh étant une partie des territoires riches de l’Azerbaïdjan ont joué un rôle important pour la formation de l’art de la forge sur la base des matières premières à partir des anciens temps.
Les soufflets à ballon ont été largement utilisés au Karabagh pour la fabrication du fer basé sur la technique simple de la fabrication. Malgré que le Karabagh ne soit pas économiquement approprié pour le gaspillage de carburant et le corail métallique, il était possible d’obtenir le fer de haute qualité par la méthode de la fonte et de forger. Pour cette raison, le produit préparé par le fondu des fers locale est différent parce qu’il est continuel et très serré.
A partir de la deuxième moitie du XIXème siècle, la ville de Baku a commencé à jouer un rôle important pour son fourniment avec les lieux des produits métalliques au Karabagh. Les maitres du fer venant du Karabagh ont fourni assez des ressources des métaux traités et non traités par l’aide des hommes d’affaires de Baku. Il y avait un grand besoin aux ressources d’acier en passé. On a économiquement utilisé l’acier spécifique parce qu’il a été obtenu avec difficulté. Le manque d’acier était très grand pendant la période où la fabrication des armes froides était en mode.
Ceux qui ont extrait le fer à la région du Karabagh ont largement utilisé le fer mélangé par l’acier. Ce produit a été obtenu en brulant et chauffant le fer et l’acier étant différents l’un l’autre selon les caractéristiques.
Comme les autres magasins artistiques au Karabagh, ceux qui ont extrait le fer ont installé dans les caravansérails ou les marchés. L’atelier d’extraire le fer a été utilisé comme un règle tant comme l’atelier de fabrication que le marché de vente.

La grande partie des équipements de maison et d’agricole au Karabagh surtout les outils de coupe (l’hache, l’hachette, le couteau ayant les dentes crénelées, la faux, la faucille, le couteau, le pot etc.), comme un règle, a été préparée en utilisant le fer mélangée avec l’acier. Pour cette raison, on a généralement utilisé la méthode de soudage. Afin de faire les outils de coupe, on a d’abord préparé le fer mélangé avec l’acier. Le fer mélangé avec l’acier étant différent que le fer et l’acier selon les caractéristiques ont été généralement appelés comme « la fer de soudage ».
La méthode la plus simple et ancienne au Karabagh pour obtenir le fer mélangée avec l’acier était le soudage net. On a aussi utilisé les appareils adjoints pour le renforcement et la compression du fondu.
Grace aux résultats réalisés pendant des siècles, les maitres venant du Karabagh ont appris les caractéristiques des métaux et amélioré la technologie de la fabrication et ainsi Ils a réussit de préparer les mieux appareils de travail. Même si le soudage avait une place importante à l’art de la forge, la préparation des appareils des fers, surtout des outils de coupe était associé avec certains processus technologiques. Conformément au type du produit, on a utilisé certaines méthodes technologiques comme « dip çıkarma, küpaçma, sulğuc-çıkarma, dişeme, növsalma » etc. La majorité des opérations ont été utilisé pour la fabrication des équipements appartenant à un groupe spécifique. Dans la passée, les maitres du fer venant du Karabagh se sont occupés de corriger les nouveaux produits aussi que réparer les équipements cassés ou en panne. On a formé ses propres méthodes de fabrication pour la réparation. Les grands équipements (l’hache etc.) ont été généralement réparés par la méthode d’ajoutage. La réparation d’un produit cassé a été réalisée par la méthode de rivetage dans la fabrication du fer au Karabagh. Le rivetage a été largement appliqué pour la réparation des équipements agricoles.
Le village d’Hocavend de la sous-préfecture de Cebrail et la communauté d’Ağdam de la sous-préfecture de Şuşa étaient des centres les plus importants pour la fabrication du fer. L’atelier de fabrication du fer qui est arrivé au niveau de la fabrication de métal en Azerbaïdjan a commencé à se spécialiser sur les divers types de produits. Selon le nombre des ateliers de fabrication du fer, Şuşa a une place très importante parmi les villes de l’Azerbaïdjan.




Lu: 4926